Accueil Ouvrage Chapitre

Art vs war

2011



Chapitre précédent Pages 10 - 12 Chapitre suivant

29 janvier 2002

George W. Bush déclare que l’Irak, l’Iran et la Corée du Nord forment un « axe du mal ».

16 septembre 2002

L’Irak accepte sans condition le retour des inspecteurs en désarmement.

11 octobre 2002

Le Congrès américain autorise le recours à la force armée contre l’Irak.

8 novembre 2002

La résolution 1441 du Conseil de sécurité de l’ONU donne 7 jours à Bagdad pour « se conformer aux obligations de son désarmement ».

11 janvier 2003

150 000 soldats américains sont déployés dans le Golfe.

30 janvier 2003

Les chefs d’État de 8 pays européens se rangent derrière Washington.

10 février 2003

La France, la Russie et l’Allemagne se prononcent pour la poursuite des inspections en Irak.

15 février 2003

10 millions de manifestants dans le monde, dont 200 villes américaines, contre une guerre en Irak.

17 mars 2003

George Bush donne 48 heures à Saddam Hussein pour quitter le pays. Le secrétaire d’État américain Colin Powell affirme qu’une coalition de 45 pays soutient les États-Unis contre l’Irak.

20 mars 2003

Début de l’opération Liberté pour l’Irak.

21 mars 2003

Début des bombardements intensifs.

22 au 23 mars 2003

Nouvelles manifestations anti-guerre dans de nombreuses villes : 250 000 personnes à New York.

6 avril 2003

Les Britanniques contrôlent Bassora. Entre le 9 et le 13, les Américains contrôlent la plus grande partie de Bagdad, Mossoul, puis Tikrit, dernier bastion du régime.

1er mai 2003

George W. Bush déclare que « l’essentiel des combats est terminé en Irak ».

30 mai 2003

Opération Crotale du désert contre l’ancien bastion de Saddam Hussein au nord de Bagdad.

2 octobre 2003

Rapport du groupe d’inspection en Irak : aucune arme de destruction massive n’a été découverte.

13 décembre 2003

Arrestation de Saddam Hussein près de Tikrit.

2 février 2004

Création, sous pression du Congrès américain, d’une commission d’enquête sur d’éventuelles erreurs dans le dossier des armes de destruction massive.

1er mars 2004

Adoption d’une Constitution provisoire pour l’Irak.

28 avril 2004

Diffusion par CBS de photos de soldats américains infligeant des sévices à des Irakiens dans la prison d’Abou Ghraib. Le 7 mai, Donald Rumsfeld présente des excuses pour les sévices infligés aux prisonniers.

28 juin 2004

Transfert de pouvoirs au gouvernement intérimaire irakien dirigé par Iyad Allaoui.

7 septembre 2004

Rapport du chef des inspecteurs américains en Irak confirmant l’absence de stocks d’armes bactériologiques, chimiques ou nucléaires.

2 novembre 2004

Début d’une vaste offensive américaine sur Falloujah.

30 janvier 2005

Premières élections multipartites en Irak depuis 1953.

6-7 avril 2005

Le Kurde Jalal Talabani élu président, le chiite Ibrahim al-Jaafari nommé Premier ministre.

24 septembre 2005

Des dizaines de milliers de manifestants défilent à Washington contre la guerre.

15 décembre 2005

Élections législatives en Irak : victoire de l’Alliance unifiée irakienne (chiite).

11 octobre 2006

Le Parlement irakien adopte une loi créant un État fédéral.

6 décembre 2006

Le groupe d’études sur l’Irak, formé à l’initiative du Congrès américain, rend un rapport prônant un début de retrait des forces américaines pour tenter de sortir de la crise.

30 décembre 2006

Saddam Hussein est exécuté par pendaison pour le massacre de 148 chiites en 1982.

10 janvier 2007

George Bush annonce l’envoi d’un renfort de 21 500 soldats américains en Irak.

17 mars 2007

50 000 manifestants à Washington à l’appel de l’organisation ANSWER.

3 septembre 2007

Retrait britannique de Bassorah.

23-24 mars 2008

La barre des 4 000 militaires américains tués est atteinte.

9 septembre 2008

George Bush annonce le retrait de 8 000 soldats d’ici à février 2009 au profit de renforts en Afghanistan.

27 février 2009

Barack Obama promet le retrait progressif des troupes d’Irak, achevé fin 2011.


Chapitre précédent Pages 10 - 12 Chapitre suivant
© 2010-2017 Cairn.info