Accueil Discipline (Économie, Gestion) Revue Numéro Article

Revue de l'OFCE

2003/3 (no 86)



Article précédent Pages 133 - 133 Article suivant
1

À partir de d’enquêtes réalisées pour le compte de la Défense nationale, Henri Mendras analyse le rapport qu’entretiennent les Français avec leur armée, en premier, la facilité avec laquelle la suppression du service militaire a été vécue dans une institution que l’on croyait rigide et qui n’a fait qu’améliorer son image. Sur le plan international, les Français ont changé d’opinion concernant les pays qui menacent la France. Autrefois de l’Est de l’Europe, la menace viendrait, avec le terrorisme, du Sud et de l’Est de la Méditerranée, en premier l’Algérie, en second l’Irak, et, curieusement, en troisième position, selon un sondage de 2001, les États-Unis menaceraient les intérêts de la France dans le monde.

2

La cellule de sociologie de l’OFCE a organisé au Louvre en novembre 2002, avec le département des Etudes et de la Prospective du ministère de la Culture et de la Communication, un colloque sur : « Les Publics : politiques publiques et équipements culturels ». Nous présentons ici deux communications issues de ce colloque, portant sur l’école comme facteur de démocratisation d’accès à la culture.

3

À partir d’enquêtes sur les pratiques culturelles, Sylvie Octobre explore les « sorties culturelles » des adolescents qui, du CP au primaire, vont en s’accélérant. Les moins de 15 ans ont un niveau de connaissance des lieux culturels et un taux de fréquentation très élevés, fruit de l’activité scolaire et des sorties en famille. Au cours des années de collège, les jeunes prennent une certaine distance et sont attirés par des pratiques culturelles non dictées par l’école ou la famille, l’influence des copains étant prépondérante. Sylvie Octobre nous donne aussi les raisons des différences de pratique entre garçons et filles liées principalement à la construction de l’identité.

4

Philippe Coulangeon analyse, chez les jeunes adultes, la relation entre le niveau de diplôme, le milieu social et les comportements dans le domaine culturel. Il remarque que si les clivages entre milieux sociaux perdurent, le handicap social des enfants issus de classes populaires est sensiblement atténué par le capital scolaire. Ainsi, l’auteur démontre que le diplôme a un effet propre sur les pratiques culturelles, qui s’exerce plus directement que l’effet de l’origine sociale ; les jeunes acquièrent donc à l’école une compétence culturelle et progressivement un goût pour les Arts. Parmi les diplômés du supérieur, les pratiques changent : elles ne sont pas plus dirigées vers la culture dite « savante », mais sont davantage basées sur l’éclectisme des goûts et la variété des pratiques.

Pour citer cet article

Rifflart Christine, « Chronique de sociologie », Revue de l'OFCE 3/ 2003 (no 86), p. 133-133
URL : www.cairn.info/revue-de-l-ofce-2003-3-page-133.htm.
DOI : 10.3917/reof.086.0133

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback