Accueil Ouvrages Ouvrage

Présentation

Les grands philosophes de la tradition sont susceptibles de parler immédiatement à des gens qui ignorent pratiquement tout de l’époque et du contexte. Que Descartes, Leibniz ou Kant puissent être traités spontanément comme des contemporains est une sorte de fait premier dont toute histoire de la philosophie doit tenir compte. Même si cela peut sembler la conséquence d’une forme de naïveté un peu ridicule aux yeux de l’historien averti, ce qu’il y a au début n’est sûrement pas l’incommensurabilité ou la distance infranchissable qui sont censées nous séparer de certains de nos ancêtres philosophiques.

Un certain anachronisme conscient et raisonné semble être un élément constitutif de la tentative que nous faisons pour instaurer une sorte de dialogue imaginaire avec nos grands prédécesseurs : nous les traitons comme les partenaires d’une conversation dans laquelle nous considérons que nous devrions pouvoir les persuader que nous avons clarifié certaines de leurs idées, remédié à certaines insuffisances de leurs théories, amélioré certaines de leurs méthodes et peut-être résolu mieux qu’eux certains de leurs problèmes.

Ce cinquième volume des Essais de Jacques Bouveresse constitue l’hommage d’un philosophe rationaliste d’aujourd’hui à trois grandes figures du rationalisme classique. S’appuyant sur Frege, Gödel et quelques autres modernes, il examine et discute leurs conceptions de la raison et de la vérité, de la logique et des mathématiques, du possible, de la contingence et de la liberté, ou encore des relations entre le corps et l’esprit.


Sommaire

Page I à 4

Pages de début

Page VII à 7

Préface

Page 1 à 44

Introduction. La philosophie et son histoire

I-Raison et vérité

Page 41 à 82

Descartes, le « bon sens », la logique et les vérités éternelles

Page 79 à 115

Vérité et démontrabilité chez Leibniz

Page 113 à 142

Le problème de l’a priori et la conception évolutionniste des lois de la pensée

II-Logique et mathématiques

Page 139 à 169

Utopie et réalité : Leibniz, Gödel et les possibilités de la logique mathématique

Page 167 à 192

Frege critique de Kant

III-Le possible

Page 189 à 215

La théorie du possible chez Descartes

Page 213 à 248

Leibniz et le problème de la « science moyenne »

IV-L’âme et le corps

Page 245 à 292

La mécanique, la physiologie et l’âme

Page 289 à 303

Pages de fin

Fiche technique

Jacques Bouveresse, Essais V, Marseille, Agone, « Banc d’essais », 2006, 312 pages.
ISBN : 9782748900316
Lien : <http://www.cairn.info/essais-v-descartes-leibniz-kant--9782748900316.htm>

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback