Accueil Magazine Numéro Résumé

Alternatives économiques

2006/1 (n°243)



Article précédent Article suivant

Premières lignes

Le taux de chômage des actifs immigrés atteignait 17,5 % en 2004, contre 9,2 % pour le reste de la population active. Certes, cet écart s'explique d'abord par le fait que les immigrés appartiennent aux catégories défavorisées et sont en moyenne moins diplômés. C'est un handicap majeur en France, où le titre scolaire joue un rôle plus fort qu'ailleurs pour s'intégrer dans l'emploi. En outre, un cinquième...

Plan de l'article

  1. Un manque de ressources relationnelles
© 2010-2017 Cairn.info