Accueil Magazines Magazine Numéro Article

Alternatives économiques

2011/7 (N°304)


ALERTES EMAIL - MAGAZINE Alternatives économiques

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de ce magazine.

Fermer

Pages 6 - 6 Article suivant
1

Où va le monde emporté par le tourbillon d'une crise qui, au moins pour ce qui concerne l'Europe, est très loin d'être terminée ? Il est toujours difficile de saisir à chaud le sens des mutations en cours ; c'est pourtant ce que nous tentons de faire à l'occasion de ce numéro estival, une période favorable pour prendre un peu de recul.

Tremblement de terre

2

Une crise, c'est un peu comme un tremblement de terre : le moment où se libèrent les tensions qui résultent des lents mouvements antérieurs des plaques tectoniques qui forment la croûte terrestre. En ce sens, les crises accélèrent les changements déjà engagés davantage qu'elles ne les causent. On l'a souvent dit : cette crise traduit un basculement du monde au profit des pays émergents. Cela ne fait guère de doute et c'est tant mieux : ainsi s'inverse enfin la dynamique qui, depuis deux siècles, avait creusé des inégalités fantastiques sur la planète, même si on reste encore très loin du compte.

3

Mais est-il pour autant certain que la Chine va poursuivre sur la trajectoire triomphale que semble lui promettre ses dix dernières années de développement spectaculaire et l'exceptionnelle résistance de son économie à cette crise ? Rien n'est moins sûr. Malgré les apparences, il n'est pas si aisé d'épargner moins et de consommer plus : la hausse des salaires chinois heurte des intérêts puissants. De plus, le pays risque fort d'être vieux avant d'être vraiment riche.

4

Quant à l'Afrique, elle sort à son tour du marasme, mais les défis restent nombreux. A commencer par les menaces associées aux convoitises que suscitent ses immenses richesses en matières premières et en terres agricoles.

5

Le monde arabe s'est lui aussi remis en mouvement avec la mise à bas de régimes autoritaires par une jeunesse nombreuse, éduquée et maltraitée économiquement. Mais pour l'avenir, les incertitudes restent très fortes car l'avènement de la démocratie, encore très partielle pour l'instant, ne suffit pas à amener automatiquement le développement économique et l'emploi.

6

Du côté des pays riches, enfin, cette crise semble bien sonner le glas de la domination américaine sur le monde, tellement les déséquilibres accumulés outre-Atlantique sont devenus colossaux. Même s'il faut rester prudent tant les capacités de rebond de l'économie américaine sont toujours surprenantes.

7

Mais pour l'Europe les choses sont différentes : prise globalement, elle ne connaît pas les mêmes déséquilibres que les Etats-Unis. Ce qui la menace surtout, et ce qui prolonge la crise en son sein, c'est son incapacité à gérer de façon solidaire ses affaires internes. Parviendra-t-elle à progresser suffisamment sur cette voie pour juguler la crise et en sortir renforcée ? Ce sera probablement un des feuilletons de l'été...

Plan de l'article

  1. Tremblement de terre

© Altern. économiques, 2011

Pour citer cet article

Duval Guillaume, « Comment la crise change Le monde (introduction au dossier) », Alternatives économiques 7/2011 (N°304) , p. 6-6
URL : www.cairn.info/magazine-alternatives-economiques-2011-7-page-6.htm.


Pages 6 - 6 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback