Accueil Magazines Magazine Numéro Article

Alternatives économiques

2012/11 (N° 318)


ALERTES EMAIL - MAGAZINE Alternatives économiques

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de ce magazine.

Fermer

Article précédent Pages 48 - 48 Article suivant

Sans un environnement monétaire accommodant, les efforts d'assainissement budgétaire sont vains, voire contre-productifs.

1

Alors que la dette publique moyenne des pays avancés avoisine 100 % du PIB, une étude du FMI  [1][1] "The Good, the Bad, and the Ugly : 100 Years of Dealing... examine le destin des pays qui ont déjà expérimenté un tel niveau au cours du dernier siècle. Premier constat : le niveau d'endettement actuel des pays avancés n'est pas inédit. Entre 1875 et 1997, plus de la moitié des 22 pays industrialisés étudiés l'ont dépassé au moins une fois.

2

Après un examen détaillé de six cas où la dette publique a dépassé 100 % du PIB, une leçon sans équivoque se dégage : un environnement monétaire accommodant est une condition sine qua non de la réussite d'une stratégie de désendettement. A cet égard, les échecs sont aussi éloquents que les succès. Le Royaume-Uni avait un niveau d'endettement public supérieur à 100 % au sortir de la Première Guerre mondiale. Quinze ans plus tard, il atteignait presque 200 %. Pourtant, le budget était en excédent primaire pendant toutes les années 1920. Mais l'effort de rigueur a été totalement annihilé par la volonté du gouvernement de rétablir l'étalon-or à la parité d'avant-guerre. Une monnaie surévaluée, des taux d'intérêt élevés et des prix en baisse se sont ajoutés à la politique budgétaire restrictive pour plonger l'économie britannique dans la récession et la déflation, ce qui a accru le poids de la dette. La dérive inexorable de la dette publique japonaise dans les années 1990, dans un contexte de déflation, livre le même enseignement.

3
Evolution de la dette publique dans six pays ayant franchi le cap des 100 % du PIBEvolution de la dette publique dans six pays ayant franchi le cap des 100 % du PIB
4

A contrario, la résorption rapide de la dette publique américaine au lendemain de la Seconde Guerre mondiale doit beaucoup à une politique monétaire extrêmement accommodante, faisant usage d'instruments non conventionnels, comme des achats directs de titres publics par la banque centrale pour limiter le niveau des taux. Les poussées d'inflation enregistrées dans l'immédiat après-guerre expliquent d'ailleurs le plus gros du désendettement américain.

5

Les exemples du Canada, de la Belgique et de l'Italie dans les années 1980 et 1990 s'inscrivent dans un contexte d'inflation modérée, plus conforme à la réalité actuelle. Mais ils délivrent finalement la même leçon. Les efforts de rigueur de ces pays dans les années 1980 ont échoué à faire baisser la dette publique du fait des politiques monétaires restrictives menées à cette époque. Ils n'ont commencé à porter leurs fruits que lorsque les taux d'intérêt réels ont diminué.

Un marathon

6

Est-ce à dire que tout effort d'assainissement budgétaire est inutile ? Non, mais ils sont clairement vains, voire contre-productifs, tant que les conditions monétaires au sens large (des taux d'intérêt bas à court et à long termes, un taux de change favorable aux exportations...) ne le soutiennent pas. Une fois ces conditions réunies, le désendettement prend du temps, "c'est un marathon, pas un sprint", insistent les auteurs. Et ce, d'autant plus que l'environnement économique est dégradé. C'est pourquoi il faut privilégier les réformes et les institutions permettant de consolider l'assainissement des finances publiques dans la durée, de préférence à des mesures temporaires ou à des chocs trop brutaux et sujets à des revirements. Un message que les dirigeants européens actuels devraient méditer.

Notes

[1]

"The Good, the Bad, and the Ugly : 100 Years of Dealing with Public Debt Overhangs", World Economic Outlook, FMI, oct. 2012.

Plan de l'article

  1. Un marathon

© Altern. économiques, 2012

Pour citer cet article

Moatti Sandra, « Finances publiques : la dette et les leçons de l'histoire », Alternatives économiques, 11/2012 (N° 318), p. 48-48.

URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-economiques-2012-11-page-48.htm


Article précédent Pages 48 - 48 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback