Accueil Magazine Numéro Résumé

Alternatives économiques

2013/4 (N° 323)



Article précédent Article suivant

Premières lignes

Ce n'est pas seulement un gouvernement et une politique que les électeurs italiens ont sanctionnés le 25 février. C'est une conception de l'Europe, dominée par les technocrates et les marchés, devenue avec la crise l'incarnation de la raison financière au mépris de l'espérance qu'elle était censée porter. Une année durant, le "gouvernement de techniciens" dirigé par Mario Monti aura tenté de rassurer...

Plan de l'article

  1. Les marchés doutent
  2. Pas de subprime ni de bulles
  3. Horizon bouché
© 2010-2017 Cairn.info