Accueil Magazine Numéro Résumé

Alternatives économiques

2014/3 (N° 333)



Article précédent Article suivant

Premières lignes

La Banque centrale européenne (BCE) ne croit pas à la déflation. Depuis la baisse de son taux directeur à 0,25 % en novembre dernier, l'institut monétaire de Francfort semble avoir fait du "wait and see" sa devise officielle. Pour Mario Draghi, la zone euro est entrée dans une longue période de basse inflation, qui s'explique par la faiblesse de l'activité et la lenteur de l'assainissement des bilans...

Plan de l'article

  1. Des taux d'inflation disparates
  2. Biaisée et incohérente
  3. Elargir la cible d'inflation
© 2010-2017 Cairn.info