Accueil Magazines Magazine Numéro Article

Alternatives économiques

2015/1 (N° 342)


ALERTES EMAIL - MAGAZINE Alternatives économiques

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de ce magazine.

Fermer

Article précédent Pages 20 - 20 Article suivant
1

Pendant que la gauche présidentielle est au trente-sixième dessous sondagier et que la gauche de gouvernement fait fuir ses électeurs, les économistes progressistes semblent amorcer une importante phase de renouvellement intellectuel. Il ne s'agit pas pour eux de proposer un aménagement "plus à gauche" de la politique du gouvernement, à l'image de ce que font les députés frondeurs. Pas plus que d'étaler sur la table un projet bien ficelé pour les élections de 2017. Les chercheurs qui se mobilisent aujourd'hui ont plus d'ambition : il s'agit ni plus ni moins que de refonder une nouvelle pensée économique et sociale. Il n'y a pas de plan préétabli en la matière, chacun travaille encore dans son coin. Mais à la lecture des différents travaux sortis ces derniers mois, on note une volonté nette de proposer de nouvelles façons de penser l'emploi, les droits sociaux et l'entreprise.

2

Ici, c'est l'économiste lillois Jean Gadrey qui affirme : "On peut créer des millions d'emplois de bonne qualité sans croissance dans les dix à vingt ans qui viennent." De retour de plusieurs conférences, il tente une synthèse des propositions recueillies auprès de la société civile. On y trouve des idées innovantes pour réintégrer les chômeurs de longue durée, développer les emplois de services du mieux vivre (soin, santé, personnes âgées, petite enfance...) et ceux de la transition écologique.

Droits sociaux et RTT

3

Sans oublier le partage du travail qui connaît en ce moment un retour en grâce sur le plan conceptuel. Le récent rapport de la députée (PS) Barbara Romagnan est venu utilement remplir la besace de tous ceux qui souhaitent pouvoir débattre à nouveau de la réduction du temps de travail comme une solution possible au niveau élevé de chômage que connaît la France. Les lois Aubry ont permis un accroissement du contenu en emplois de la croissance, une hausse de la productivité, une réduction du recours au temps partiel, une relance du dialogue social, le tout pour un coût faible pour la collectivité.

4

Là, ce sont les travaux du trio Bernard Gazier, Bruno Palier et Hélène Périvier qui avancent les voies d'une refondation des droits sociaux. Ceux-ci ne peuvent plus être attachés au travail, trop instable, mais à l'individu. Si l'Etat-providence pose des droits à la solidarité face aux risques, alors il doit apporter les garanties de revenu et de formation qui permettent d'organiser des parcours professionnels et personnels dynamiques : un jour fonctionnaire territorial, le lendemain salarié du privé, le jour d'après dans le milieu associatif, avant de lancer son entreprise ou de prendre un congé sabbatique. Une prise en main individuelle qui repose sur la construction collective et permanente de l'employabilité. Sans oublier, ajoute Eloi Laurent, que la capacité des plus pauvres à échapper ou à s'adapter aux dégradations de l'environnement est plus faible. L'Etat-providence doit aussi protéger contre les risques environnementaux.

Repenser l'entreprise

5

Enfin, c'est Olivier Favereau qui résume plusieurs années de travail d'un groupe pluridisciplinaire de juristes, d'économistes, d'historiens, etc., pour fonder une nouvelle pensée de l'entreprise. Afin de la libérer, et nous avec, du pouvoir des actionnaires financiers, pour privilégier l'autonomie des managers, la démocratie interne, l'épanouissement d'un collectif de travail et la responsabilisation des entreprises par rapport aux intérêts de la société tout entière. Le tout en faveur d'un projet collectif de création de richesses.

6

Sans fournir un programme clé en mains, tous ces chercheurs font l'effort de proposer au débat un ensemble de mesures concrètes résultant de leurs nouveaux principes. Il faudra trier, hiérarchiser, rendre le tout cohérent. Mais pendant que la gauche politique s'enfonce, la gauche intellectuelle travaille.

Plan de l'article

  1. Droits sociaux et RTT
  2. Repenser l'entreprise

© Altern. économiques, 2015

Pour citer cet article

Chavagneux Christian, « Le renouveau de la pensée économique de gauche », Alternatives économiques, 1/2015 (N° 342), p. 20-20.

URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-economiques-2015-1-page-20.htm


Article précédent Pages 20 - 20 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback