Accueil Magazine Numéro Résumé

Alternatives économiques

2015/11 (N° 351)



Article précédent Article suivant

Premières lignes

Depuis les années 1990, les constructeurs automobiles européens se sont fait une spécialité du diesel. Ils ont investi des milliards pour développer cette technologie et la rendre plus "propre", encouragés par les autorités qui ont concédé au diesel d'importants avantages fiscaux parce qu'il émettait moins de CO2 (- 15 % en moyenne par rapport à un moteur essence). Dans la plupart des pays d'Europe,...

Plan de l'article

  1. Une équation difficile à résoudre
  2. La filière européenne déstabilisée
  3. L'avenir est ailleurs
© 2010-2017 Cairn.info