Accueil Magazines Magazine Numéro Article

Alternatives économiques

2015/12 (N˚ 352)


ALERTES EMAIL - MAGAZINE Alternatives économiques

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de ce magazine.

Fermer

Pages 5 - 5 Article suivant
1

Comme tous les Français, nous avons été sidérés par les attentats du 13 novembre. D'autant que notre rédaction est située à proximité immédiate de la place de la République, à Paris, et qu'une salariée de la coopérative et son compagnon se trouvaient au Bataclan et ont été blessés. La violence de cette attaque a suscité une réaction quasi unanime. Du moins dans un premier temps. Car des lignes de fracture commencent à apparaître. Pour éviter les impasses, il convient en effet de garder la tête froide : l'esprit de vengeance, que cherchent à susciter les terroristes, ne peut engendrer une bonne politique.

2

Il faut bien entendu contribuer autant que nos modestes forces le permettent à l'élimination de Daech au Proche-Orient. Le risque existe cependant que les "dégâts collatéraux", comme disent pudiquement les militaires, que font toujours des bombardements intensifs se révèlent au final plutôt contre-productifs. Et ce serait une faute de nous précipiter dans les bras de personnages aussi peu recommandables que Bachar el-Assad ou Vladimir Poutine.

3

En France, la tentation semble forte de remettre en cause nos valeurs démocratiques au nom de la lutte contre le terrorisme. Vu le traumatisme, l'état d'urgence se justifiait incontestablement. Sa prolongation était sans doute nécessaire, du fait notamment du défi sécuritaire majeur que représente la tenue de la COP21 à Paris. Pour autant, les pouvoirs exorbitants qu'il donne à l'exécutif comportent des risques sérieux. On commence à s'en rendre compte avec la multiplication des perquisitions administratives, dont les cibles ne paraissent pas toujours choisies avec le discernement indispensable.

4

Quant aux appels au énième renforcement des législations d'exception et autres mesures de déchéance de nationalité de sinistre mémoire, personne ne redoute certes que François Hollande se transforme en dictateur. Mais d'autres que lui n'hésiteraient sans doute pas à faire moins bon usage de telles dispositions nouvelles. Une hypothèse qu'on ne peut évidemment pas écarter aujourd'hui...


© Altern. économiques, 2015

Pour citer cet article

Duval Guillaume, « La tête froide », Alternatives économiques, 12/2015 (N˚ 352), p. 5-5.

URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-economiques-2015-12-page-5.htm


Pages 5 - 5 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback