Accueil Magazines Magazine Numéro Article

Alternatives économiques

2015/2 (N° 343)


ALERTES EMAIL - MAGAZINE Alternatives économiques

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de ce magazine.

Fermer

Pages 5 - 5 Article suivant
1

2015: des raisons d'espérer ?" C'était le titre que nous avions choisi pour notre numéro de janvier. Un choix fait, bien sûr, avant les assassinats à Charlie Hebdo et à l'Hyper Cacher, qui nous ont donné d'un coup tant de raisons de désespérer. Il n'empêche : espérons que la réaction suscitée par cette épreuve soit au bout du compte l'occasion d'essayer de faire enfin vivre la devise de la République !

2

Quelques jours plus tard, le mois de janvier nous a cependant apporté une vraie raison d'espérer : la victoire de Syriza en Grèce. Non pas qu'Alexis Tsipras soit un nouveau messie qui, d'une main infaillible, va guider le peuple de Grèce et d'Europe vers un avenir radieux. Il va faire des compromis, des erreurs, trahir nombre de promesses... et on ne lui en voudra pas forcément : sa tâche est de toute façon très difficile. Mais l'arrivée de Syriza aux affaires en Grèce offre l'occasion de remettre en cause le statu quo austéritaire qui empêche toujours la zone euro de sortir de la stagnation. Notamment parce que les dettes de nombreux Etats, et pas seulement de la Grèce, sont désormais trop importantes.

3

Contrairement à ce qu'on pense généralement, et à ce que considère manifestement l'exécutif français, les temps sont en effet mûrs pour bousculer l'orthodoxie économique en Europe. Ce qui expliquait l'attitude des dirigeants allemands jusqu'ici - incontestablement soutenus par leur opinion publique sur ce terrain -, c'était en particulier l'idée que, finalement, l'Allemagne n'avait pas réellement besoin de l'Europe : avec son industrie solide, elle réussirait toujours à exporter suffisamment en Chine ou en Russie, même si le reste du continent continuait à végéter.

4

Avec la crise ukrainienne, Vladimir Poutine a remis les pendules allemandes à l'heure. D'autant que, parallèlement, l'affaire NSA-Snowden a montré à nos voisins qu'il était imprudent de se fier excessivement aux "amis" américains. Au moment où le net ralentissement chinois accroît les incertitudes sur l'avenir économique, mais aussi politique, des marchés émergents, l'Allemagne est en train de (re)découvrir que, sans une Europe politique et économique solide autour d'elle, elle n'a en fait guère de chances de s'en sortir dans le monde actuel. C'est le moment de lui rappeler que la solidarité a un prix.


© Altern. économiques, 2015

Pour citer cet article

Duval Guillaume, « Une raison d'espérer », Alternatives économiques, 2/2015 (N° 343), p. 5-5.

URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-economiques-2015-2-page-5.htm


Pages 5 - 5 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback