Accueil Magazines Magazine Numéro Article

Alternatives économiques

2015/4 (N° 345)


ALERTES EMAIL - MAGAZINE Alternatives économiques

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de ce magazine.

Fermer

Pages 5 - 5 Article suivant
1

Les élections départementales ont confirmé l'ancrage du Front national dans le paysage français. Et en particulier sa capacité à mobiliser des couches populaires qui, dans le passé, s'en remettaient plutôt aux partis de gauche : selon l'Ifop, 49 % des ouvriers qui se sont exprimés au premier tour ont voté FN, contre 15 % PS. Les ex-bastions socialistes du nord de la France illustrent ce basculement historique. Marine Le Pen a réussi le virage social de l'extrême droite en débarrassant le discours de son parti des accents reaganiens qu'affectionnait son père.

2

Face au danger majeur pour la démocratie que constitue ce parti, Manuel Valls a eu raison de sonner le tocsin. Mais quelle leçon va tirer l'exécutif lui-même de cette nouvelle déroute ? Pour l'instant, les signaux envoyés paraissent clairs : aucune. Au contraire, certains plaident, semble-t-il au sommet de l'Etat, pour une accélération des "réformes". Ce choix traduit sans doute le calcul suivant : "Ce n'était qu'un mauvais moment à passer. Entre baisse de l'euro, faible prix du pétrole et politique monétaire de la BCE, cette fois la reprise est vraiment là. Et les choses vont rentrer dans l'ordre sans que nous ayons besoin de changer de politique."

3

Sur le plan économique, ce diagnostic est plausible, même si cette reprise reste soumise à beaucoup d'aléas : nouvelle crise financière, accident géopolitique majeur, dérapage incontrôlé de la crise grecque... Mais même si la tendance se confirmait, ce calcul risque fort de ne pas fonctionner sur le plan politique : les périodes de reprise aiguisent puissamment les attentes de ceux qui ont perdu du pouvoir d'achat ou leur emploi dans la crise. Si la gauche se contente de se laisser porter par la reprise tout en continuant à appliquer sans broncher l'agenda de "réformes" libérales imposé par la droite européenne, elle sera balayée. Même si la courbe du chômage finit par s'inverser quelque peu d'ici à 2017. Sans sous-estimer les contraintes, le pays aurait plus que jamais besoin d'une gauche porteuse d'un projet véritablement ambitieux en matière d'égalité et de solidarité réelles. Sur l'école, le logement, les territoires, la lutte contre les discriminations, la transition énergétique... les chantiers ne manquent pas.


© Altern. économiques, 2015

Pour citer cet article

Duval Guillaume, « La reprise ne règle pas tout », Alternatives économiques, 4/2015 (N° 345), p. 5-5.

URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-economiques-2015-4-page-5.htm


Pages 5 - 5 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback