Accueil Magazines Magazine Numéro Article

Alternatives économiques

2015/9 (N° 349)


ALERTES EMAIL - MAGAZINE Alternatives économiques

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de ce magazine.

Fermer

Article précédent Pages 20 - 20 Article suivant
1

La dynamique politique qui a suivi la chute de Lehman Brothers et a permis d'ouvrir de nombreux chantiers de régulation financière est en train de battre de l'aile. Un moment sonnés par une crise qui a failli emporter le système bancaire mondial, les financiers se sont vite ressaisis. Depuis plusieurs années déjà, ils jouent de leur influence pour tenter de limiter, voire d'empêcher, toute nouvelle contrainte sur leur business. Les régulateurs étaient d'autant plus fondés à continuer de renforcer leurs outils qu'ils pouvaient s'appuyer sur le soutien des politiques. Ce soutien est en train de flancher.

Le pied sur le frein

2

En effet, les dernières semaines ont vu s'accumuler plusieurs mauvaises nouvelles en la matière. George Osborne, le ministre des Finances britannique, a profité de l'été pour mettre à la porte Martin Wheatley, le régulateur en chef du premier centre financier mondial. L'homme n'hésitait pas à imposer de lourdes amendes aux banquiers pris en faute. Sa religion sur les nouveaux produits inventés par les petits génies de la finance pour gagner de l'argent était claire : "Tirez d'abord et posez les questions après !" Les banquiers ont eu sa peau.

3

Aux Etats-Unis, le 21 juillet dernier marquait les cinq ans de la loi Dodd-Frank de régulation financière. Sur les 390 nouvelles règles qu'elle était censée mettre en place, les deux tiers seulement ont été finalisées. Quelques-unes sont encore dans les tuyaux, mais le coeur n'y est plus. Les parlementaires républicains sautent sur toutes les occasions pour leur barrer la route. Et pour détricoter ce qui a déjà été accompli. Ils viennent ainsi de proposer - associés à des démocrates - de réduire les garanties que doivent apporter les banques lorsqu'elles s'engagent dans des transactions de produits sophistiqués et risqués au sein d'un même groupe. C'est la dernière bataille en date d'un long combat engagé depuis de nombreux mois pour permettre aux banques de continuer à spéculer sur ces marchés rémunérateurs mais dangereux.

4

Du côté de la Commission européenne, ce n'est pas mieux. Le nouveau commissaire en charge du dossier, le Britannique Jonathan Hill, a refroidi les ardeurs de son prédécesseur Michel Barnier. Il a enterré le rapport proposant de placer les activités les plus dangereuses des banques dans des filiales à part. Il a également indiqué qu'il agirait avec prudence avant de forcer les banques à détenir plus de capital. C'est pourtant le mode de financement qui permet le mieux d'amortir les pertes sans faire payer les contribuables en cas de problème...

Les régulateurs au volant

5

Mais si les politiques commencent à appuyer sur le frein, il faudra encore du temps avant qu'ils ne puissent stopper le travail des régulateurs. Ceux-ci ont mis sur pied des changements qui doivent encore être finalisés entre 2016 et 2019. On pourra les amoindrir, mais difficilement les supprimer. D'autant que les banques ont commencé à les mettre en oeuvre : augmentation de leur capital, obligation faite à leurs créanciers de participer à leur sauvetage, etc. Les régulateurs tiennent encore le volant et certains d'entre eux, notamment dans les banques centrales américaine et britannique, ne sont pas prêts à se laisser faire.

6

Face à la pression du lobby bancaire, il aurait fallu que les politiques continuent à les soutenir et les poussent à aller plus loin dans plusieurs domaines. La bataille pour la régulation de la finance n'est toutefois pas encore perdue. Hillary Clinton, candidate aux primaires démocrates, a déclaré fin juillet qu'elle allait faire des propositions pour "freiner les prises de risque excessives à Wall Street". Mais les engagements politiques en ce sens se font rares. Et, malheureusement, encore plus en Europe qu'aux Etats-Unis.

Plan de l'article

  1. Le pied sur le frein
  2. Les régulateurs au volant

© Altern. économiques, 2015

Pour citer cet article

Chavagneux Christian, « Menace sur la régulation financière », Alternatives économiques, 9/2015 (N° 349), p. 20-20.

URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-economiques-2015-9-page-20.htm


Article précédent Pages 20 - 20 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback