Accueil Magazine Numéro Résumé

Alternatives Internationales

2009/9 (n°44)



Article précédent Article suivant

Premières lignes

Les Tchèques n'aiment pas que leur pays soit qualifié de " postcommuniste ". Au début des années 1990, Vaclav Havel, alors chef de l'Etat, reprochait aux pays occidentaux d'utiliser ce qualificatif comme prétexte pour ne pas s'ouvrir assez aux nouvelles démocraties de l'Est. Un sentiment partagé par ses adversaires politiques et tout le pays. Pour Vaclav Klaus, alors premier ministre et aujourd'hui...
© 2010-2017 Cairn.info