Accueil Magazines Magazine Numéro Article

Alternatives Internationales

2012/3 (n° 54)


ALERTES EMAIL - MAGAZINE Alternatives Internationales

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de ce magazine.

Fermer

Pages 5 - 5 Article suivant
1

Dix ans. Ils avaient à peu près dix ans, et nous, nous naissions. Lorsqu'Alternatives Internationales est apparu dans les kiosques en mars 2002, les jeunes, dont ce numéro vous parle, n'avaient pas encore franchi les grilles du collège. Pourtant, les secousses du monde, celles que chaque trimestre nous analysons pour vous dans ces colonnes, avaient déjà marqué leurs esprits. Quelques mois plus tôt, ils regardaient en boucle les tours du World Trade Center s'effondrer, ensevelissant des milliers d'Américains dont la vie quotidienne, les rues, les bureaux ressemblaient tant aux nôtres. On avait expliqué à ces enfants inquiets que le commanditaire du massacre était un barbu longiligne nommé Oussama Ben Laden, qu'il se cachait dans une forteresse souterraine d'Afghanistan et que la première puissance du monde le traquerait désormais jusqu'à son dernier souffle. Un an plus tard, après d'énormes manifestations partout dans le monde pour crier le refus de la guerre, ils voyaient pourtant au journal télévisé des bombes américaines tomber sur Bagdad, une dictature sanguinaire s'effondrer, puis une longue série d'attentats et de combats embraser l'Irak. Le XXIe siècle, le leur, commençait sous le ciel menaçant du terrorisme.

2

Dix ans plus tard, la crise frappe de plein fouet ces enfants devenus jeunes, et surtout les moins diplômés d'entre eux. Emploi, logement, émancipation par rapport à leur famille... Toutes les étapes de leur insertion dans la vie adulte sont entravées par les à-coups imprévisibles d'une machine économique grippée. Certains, pour s'en sortir, tentent l'aventure au long cours, l'émigration vers des cieux présumés plus cléments. Et même pour ceux qui restent, le regard porte naturellement par-dessus les frontières, qu'ils franchissent allègrement sur les réseaux sociaux. Mais par contraste avec leurs années d'enfance, il arrive aujourd'hui du monde un souffle rafraîchissant. En quelques mois de 2011, d'autres jeunes de contrées pas si lointaines, eux aussi pratiquants réguliers du tweet, ont secoué des sociétés qui paraissaient figées et renversé des pouvoirs que l'on disait immuables. La place Tahrir est aussitôt devenue un cri de ralliement dans toutes les manifestations indignées, de Madrid à New York en passant par Athènes. Le symbole d'une révolte réussie contre l'injustice et les inégalités. Contre les mensonges aussi, faits à une génération, qui avec toute la fougue de son âge, rêve aujourd'hui de changer le monde.

3

Parce que ce monde-là est l'affaire de tous, Alternatives Internationales continuera de l'analyser chaque trimestre pour ces lecteurs de 20 ans. Et pour ceux qui ont quelques printemps de plus.


© Altern. économiques, 2012

Pour citer cet article

Mens Yann, « Le plus bel âge ? », Alternatives Internationales, 3/2012 (n° 54), p. 5-5.

URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-internationales-2012-3-page-5.htm


Pages 5 - 5 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback