Accueil Ouvrages Ouvrage collectif

Présentation

Le destin d’une rue se joue et se rejoue au fil du temps, à chaque renouvellement ou rénovation de son bâti, à chaque réaménagement des voies qui modifie les modes de circulation et les accès aux quartiers environnants. Si le pluriel s’impose s’agissant des destins de la rue de la République à Marseille, c’est d’abord en songeant aux deux grandes transformations urbaines qui bornent l’histoire de la rue : son percement initial sous le Second Empire à travers la ville médiévale pour relier ancien et nouveau ports, et son inscription aujourd’hui dans le périmètre de l’opération d’aménagement Euroméditerranée qui accompagne la mutation de l’activité économique, au cœur des nouvelles ambitions de la métropole méridionale. Cette longue rue haussmannienne aux façades rectilignes intrigue également par son peuplement manifestement populaire, décalé par rapport à un bâti monumental d’allure bourgeoise, par ses 2 000 logements homogènes avec un bailleur unique sur plus d’un siècle, qui en font une sorte de grand ensemble en centre-ville. Dès lors, parler au pluriel des destins de cette rue s’impose aussi pour rendre compte des trajectoires des individus qui s’y succèdent, que ce soit au titre de résidents, de travailleurs ou de chalands. Ce sont ces deux types de destins — celui de l’espace urbain de la rue de la République et celui de ses occupants — que les auteurs de cette recherche collective, sociologues, politistes et anthropologues, ont voulu explorer pour rendre compte des ressorts souvent inaperçus de la dynamique sociale dans la ville, en choisissant des entrées diverses qu’unissent une attention au temps long et une orientation ethnographique du regard.


Sommaire

Page 1 à 6

Pages de début

Page 7 à 7

Remerciements

Page 9 à 22

Présentation. Une rue entre ethnographie et histoire

Page 25 à 28

Introduction

Page 29 à 39

1. La percée originelle : entre aménagement urbain, transformation sociale et rentabilité financière

Page 40 à 59

2. Négocier la requalification urbaine. L'action publique dans son horizon d'incertitude

Page 60 à 81

3. La rue qui vote : un espace électoral à l'ombre du defferrisme

Page 82 à 96

4. L'intermédiation politique des présidents de comités d'intérêt de quartier : le territoire de la notabilité

Page 99 à 102

Introduction

Page 103 à 119

5. Un bâti bourgeois pour des élites de second ordre

Page 120 à 135

6. Quand le classement des uns fait le déclassement des autres

Page 137 à 162

7. L'élite médicale aux portes des quartiers populaires à la fin du XIXe siècle

Page 165 à 169

Introduction

Page 170 à 184

8. Commerces : une politique d'attente concertée

Page 185 à 201

9. Proximité spatiale et distance commerciale entre entrepreneurs étrangers

Page 202 à 220

10. Le coin des agences d'intérim ou comment fabriquer une main-d'œuvre populaire en centre-ville

Page 223 à 226

Introduction

Page 227 à 241

11. Bars et meublés, ou la prostitution privée de rue (début du XXe siècle)

Page 242 à 257

12. Au Roi du kebab. Restauration à la sauvette et dynamique commerciale métissée

Page 258 à 272

13. Les Vietnamiens à Marseille, au miroir du Panam

Page 273 à 287

14. Les pas d'un marin noir à Marseille et leurs ajustements : du port au zinc

Page 288 à 299

15. Du quartier à la rue, une respectabilité malmenée

Page 300 à 308

Conclusion. La ville parcourue

Page 309 à 314

Postface. Une rue dans la ville

Fiche technique

Fournier Pierre et Mazzella Sylvie, Marseille, entre ville et ports. Les destins de la rue de la République, Paris, La Découverte « Recherches », 2004, 320 pages.
ISBN : 9782707142870.
Lien : <http://www.cairn.info/marseille-entre-ville-et-ports--9782707142870.htm>.

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback