Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Connexions

2010/2 (n° 94)

  • Pages : 260
  • ISBN : 9782749013224
  • DOI : 10.3917/cnx.094.0203
  • Éditeur : ERES


Article précédent Pages 203 - 232 Article suivant

Résumé

Français

En pleine grève des enseignants universitaires, un groupe d’étudiants en psychologie clinique inscrits en spécialité d’analyse de groupe (parcours « Groupe, famille, institution ») de l’université Paris Descartes est invité à s’interroger sur son vécu et à tenter de l’articuler avec des concepts des théoriciens de l’analyse de groupe et de l’analyse institutionnelle (Anzieu, Kaës, Rouchy, Bion, etc.) Plusieurs de ces travaux ont été retenus pour cette publication. Des assemblées générales, des cours en amphithéâtres, aux petits groupes informels, et à l’appel aux groupes et institutions extérieurs à l’université (lieux de stage en particulier), ces articles offrent une réflexion riche, « de l’intérieur » de cette situation de crise. Voici un panorama expérientiel original et qui donne un point de vue nouveau sur des situations habituellement surtout connues au travers de développements idéologiques. Ces textes démontrent les capacités d’élaboration que peuvent acquérir les étudiants préalablement sensibilisés à l’existence et aux fonctions des processus inconscients actifs dans les situations plurielles.

Mots-clés

  • Processus inconscients
  • groupe
  • enseignant
  • étudiant
  • université
  • illusion groupale

Français


In the middle of a university teachers’ strike, a group of clinical psychology students in the group analysis program (called « Group, Family, Institution ») of the University of Paris-Descartes was invited to reflect on their experience and to try and articulate it using the concepts of theoreticians of group analysis and institutional analysis (Anzieu, Kaës, Rouchy, Bion, etc.). Several of those papers were accepted by this publication. From general assembly meetings and lecture courses to small informal groups, and at the request of groups and institutions outside the University (internships in particular), these articles offer a rich reflection « from the inside » on that crisis. Here is an original experiential overview which gives a new perspective on situations usually known, above all, through their ideological developments. These texts demonstrate the capacity for working things out that students may acquire when previously sensitized to the existence and function of the unconscious processes which are active in many situations.

Mots-clés

  • Processus inconscients
  • groupe
  • enseignant
  • étudiant
  • université
  • illusion groupale

Plan de l'article

  1. Edith Lecourt : Introduction
  2. Christilla Veriter : Analyse de la dynamique groupale lors des assemblées générales universitaires
  3. Catherine Brébant : Impact(s) de la grève sur l’institution « université », l’identité professionnelle et les étudiants
  4. Marine Lalonde : La grève : entre mouvements de foule, de groupe et d’institutions
  5. Géraldine Bizet : Du narcissisme des groupes pris dans la grève
  6. Sophie Binjamin : Analyse de la grève
    1. Dynamique et tension collective entre les pôles isomorphique et homomorphique
    2. Souffrance et processus de déliaison au sein de l’institution, une difficulté de la penser
    3. Formation d’un petit groupe comme rempart narcissique : le groupe GRI, relance du processus élaboratif
  7. Lisa Allain : Mouvement de grève, mouvement de groupe : circulation fantasmatique groupale et processus de création
    1. Évolution des mouvements groupaux au fil de la grève et constitution d’un Appareil Psychique Groupal (R. Kaës)
    2. Imaginaire, circulation fantasmatique groupale et processus de création
    3. De la grève générale au « rêve général »
  8. Conclusion
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback