Accueil Revues Discipline (Sciences politiques) Revue Numéro Résumé

Critique internationale

2002/3 (no 16)



Article précédent Pages 153 - 167 Article suivant

Résumé

Français

Comme dans la plupart des autres domaines, tout opposait la prison (sa place dans le dispositif répressif, ses objectifs, ses pratiques) en RDA et en RFA jusqu’en 1989. La politique de transition en matière carcérale a été menée selon la même méthode que pour l’unification du reste de l’administration, à savoir le jumelage entre un (parfois plusieurs) Land de l’Ouest et un Land de l’Est, avec échange de fonctionnaires et reprise dans le Land de l’Est des textes législatifs et réglementaires de celui de l’Ouest auquel il était apparié. La situation qui en résulte aujourd’hui reflète, selon les indicateurs choisis, soit des différences persistantes mais très atténuées entre anciens et nouveaux Länder (par exemple les indicateurs signalant le degré d’ouverture ou les conditions matérielles de détention, l’« Est » restant moins ouvert et plus dur que l’« Ouest »), soit ces jumelages (par exemple les taux d’encadrement des prisonniers, qui se retrouvent dans les « paires » de Länder).

Plan de l'article

  1. L’enfermement en République démocratique allemande ( 1970-1989)
    1. Pratiques d’enfermement et politiques disciplinaires
    2. La prison en RDA
  2. D’un système à un autre
    1. Le remodelage du système
    2. L’étendue des petites différences
  3. Ruptures sociales, ruptures politiques et système carcéral
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback