Accueil Ouvrages Discipline (Economie du travail) Ouvrage collectif Contribution

La formation professionnelle continue

2006



Chapitre précédent Pages 89 - 89 Chapitre suivant

Résumé

Français

Les connaissances accumulées dans les entreprises, qu’elles soient acquises par la voie de la formation professionnelle continue ou par l’expérimentation, sont devenues des ressources stratégiques et le véritable capital des entreprises. L’idée que la création de valeur repose avant tout sur l’investissement dans la connaissance amène à reconsidérer les conclusions de la théorie financière en matière de gouvernement des entreprises, c’est-à-dire la manière dont elles doivent être contrôlées, et par qui. Les travaux fondateurs, développés dans le cadre de la théorie de l’agence, se basent principalement sur les droits de propriété et les droits résiduels des actionnaires. Or les caractéristiques des entreprises de l’économie de la connaissance invitent à revoir cette théorie et mettent au premier plan la nécessité de gérer efficacement les savoirs. Il s’ensuit que la notion de droits de propriété sur les actifs physiques s’estompe devant celle des intérêts détenus par les différentes parties prenantes de l’entreprise. Les salariés deviennent alors des investisseurs au même titre que les actionnaires, puisqu’ils investissent leur savoir spécifique dans leur entreprise. En partant de la littérature sur la théorie de la connaissance et celle consacrée au gouvernement des entreprises, cet article met en relief l’importance de la formation professionnelle continue dans la redéfinition du rôle des salariés dans les entreprises du XXIe siècle.

Plan de l'article

  1. 1. INTRODUCTION
  2. 2. LE PROCESSUS D’ACQUISITION ET DE CRÉATION DU SAVOIR
  3. 3. LE SAVOIR COMME RESSOURCE STRATÉGIQUE
    1. 3.1 Une allocation durable de ressources hétérogènes
    2. 3.2 Un changement de la nature des décisions d’investissement
    3. 3.3 Un changement de la nature du travail et de la propriété
  4. 4. LE GOUVERNEMENT DE L’ENTREPRISE
    1. 4.1 La théorie des actionnaires : le profit comme incitation à assumer des risques
    2. 4.2 La théorie des parties prenantes : d’un point de vue économique à un point de vue politique
  5. 5. INVESTISSEMENT DES ENTREPRISES ET STRUCTURE DU CAPITAL
  6. 6. CONCLUSION
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback