Accueil Ouvrages Ouvrage collectif Résumé

Le choc colonial et l'islam

2006


ALERTES EMAIL - COLLECTION TAP/HIST Contemporaine

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette collection.

Fermer

Chapitre précédent Pages 89 - 120 Chapitre suivant

Premières lignes

La politique coloniale de Jules Ferry fut-elle un « paradoxe » ou même une « trahison » des valeurs républicaines comme on le dit souvent aujourd’hui ? Le fait que le chantre de la colonisation et de la mission civilisatrice de la France soit aussi le père de notre école laïque trouve cependant sa cohérence dans le contexte et les idéaux de l’époque. Jules Ferry a mené sa politique...

Plan de l'article

  1. JULES FERRY, UN HOMME DE SON TEMPS
    1. Les sources d’inspiration de sa politique coloniale
    2. Comment a-t-il exposé sa politique coloniale ?
    3. Un prolongement du patriotisme
    4. La fille de la politique industrielle
    5. La mission civilisatrice
  2. L’ALGÉRIE, DU RATTACHEMENT À LA CONDAMNATION DE LA POLITIQUE D’ASSIMILATION
    1. Propriété individuelle, état civil et refoulement
    2. La Commission des Dix-huit
    3. L’idéal de l’indirect rule
  3. LA TUNISIE, LE MODÈLE DU PROTECTORAT
  4. FERRY, LES IDÉAUX RÉPUBLICAINS, LA COLONISATION ET L’ISLAM
    1. La faute à Gambetta ?
    2. La faute aux colons
    3. Y avait-il des républicains anticoloniaux ?
    4. Ferry et la religion : la laïcité au cœur du rapport colonial

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback