Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Déviance et Société

2006/1 (Vol. 30)


ALERTES EMAIL - REVUE Déviance et Société

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 91 - 119 Article suivant

Résumé

Français

À partir du dépouillement d’une série d’affaires jugées par une Cour d’assises de la région parisienne et d’une autre série d’affaires non élucidées (archivés dans deux services de recherches de police et de gendarmerie de la même région), ainsi que d’entretiens approfondis avec des enquêteurs de police judiciaire, on propose ici une analyse des conditions d’élucidation des homicides. Le discours des professionnels est confronté à leurs pratiques, ce qui amène à inverser la hiérarchie des trois principaux facteurs d’élucidation: les investigations sur la scène de crime (appelées aussi « constatations initiales»), l’enquête de voisinage et la recherche des témoins. Les éléments humains fournis par les deux derniers facteurs sont en réalité les plus déterminants pour identifier des suspects. En analysant la série d’affaires non élucidées, on établit ensuite une première typologie des causes de non-élucidation. Les conclusions de ce travail amènent à réfléchir sur l’évolution des pratiques et sur les représentations de l’impact des sciences et des techniques dans le travail de police judiciaire.

MOTS - CLÉS

  • POLICE JUDICIAIRE
  • ENQUÊTE
  • ÉLUCIDATION
  • HOMICIDE
  • TECHNIQUES
  • COMPÉTENCE

English

From counting of a first records series judged in a court of justice in the Parisian area, and a second of non elucidated affairs (archived in two criminal police departments of the same area), and from interviews with criminal police officers, this article analyse homicides conditions of elucidation. The speech of those professionals is compare to their practice, that conduce to reverse the hierarchy of the three main clearance factors: technical investigations on the crime stage, neighbourhood inquiry and testimonies. Those two last human factors are in fact the most important to identify suspects. Then, the article propose a first typology of non elucidation reasons. In conclusion, this research suggest reflections on the evolution of police practices and on representations of sciences and techniques impact on criminal police work.

KEY - WORDS

  • POLICE
  • HOMICIDE
  • WORK
  • CLEARANCE
  • TECHNICS
  • COMPETENCE

Deutsch

Über die Auswertung einer Serie von Gerichtsakten aus der Region Paris und von Archivmaterialder Gendarmerie über nicht-aufgeklärte Fälle von Tötungsdelikten sowie über Tiefeninterviews mit Untersuchungspolizisten werden in diesem Beitrag die Bedingungen der Aufklärung von Tötungsdelikten untersucht. Dabei wird der professionelle Diskurs und seiner Praxis konfrontiert, wodurch sich die Hierarchie der drei Hauptfaktoren der polizeilichen Aufklärung umdreht: Untersuchung des Tatortes, Untersuchung der Nachbarschaft und Suche nach Zeugen. In Wirklichkeit sind die beiden letzten Faktoren die wichtigsten um einen Verdächtigten zu identifizieren. Über die Untersuchung nicht-aufgeklärter Fälle kann eine erste Typologie der Ursachen für Nicht-Ausklärung entwickelt werden. In den Schlussfolgerungen des Beitrags werden die Entwicklung und die Repräsentationen der Wirksamkeit von Wissenschaft und Technik bei der polizeilichen Aufklärungsarbeit diskutiert.

Español

A partir del análisis de una serie de casos juzgados por una Audiencia penal de la región parisina, de otra serie de casos no resueltos (archivados en dos servicios de investigación de la policía y la gendarmería de la misma región) y de entrevistas en profundidad con investigadores de la policía judicial, este artículo propone un análisis de las condiciones de elucidación de los homicidios. El discurso de los profesionales es confrontado a sus prácticas, lo que lleva a invertir la jerarquía de los tres principales factores de elucidación: las investigaciones en la escena del delito (también llamadas « constataciones iniciales»), la investigación en la vecindad y la búsqueda de testigos. Los elementos humanos provistos por los dos últimos factores son en realidad los que resultan determinantes para la identificación de sospechosos. El análisis de la serie de casos que no fueron elucidados, permite además establecer una primera tipología de las causas de ausencia de elucidación. Las conclusiones de este trabajo invitan a reflexionar sobre la evolución de las prácticas y sobre las representaciones sociales del impacto de las ciencias y la tecnología sobre el trabajo de la policía judicial.

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. Le recueil des données
  3. Le discours des professionnels sur l’enquête de police judiciaire en matière criminelle
  4. L’attitude du ou des auteurs après le crime et durant l’enquête de police judiciaire
  5. Des discours aux pratiques : la hiérarchie inversée des conditions de succès de l’enquête de police judiciaire
    1. Les éléments matériels
    2. Les éléments humains
  6. Les leçons de la non-élucidation : esquisse d’une typologie
    1. Quand le cadavre ne parle pas
    2. Quand la rumeur publique fait défaut
    3. Quand le suspect résiste et ne craque pas
    4. Quand l’auteur et la victime ne se connaissaient pas
    5. Lorsque le suspect s’enfuit à l’étranger et qu’un défaut de coopération policière empêche son interpellation
    6. Quand le « trouble social » est moindre et qu’il faut établir des priorités
    7. Quand les enquêteurs rencontrent la « raison d’État », c’est-à-dire des pressions politiques
  7. Conclusions générales
    1. Un constat international
    2. Les enjeux explicites et implicites du discours technologique
    3. Capacité de renseignement et qualité des relations entre police et population

Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback