Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Enfance

2008/2 (Vol. 60)


ALERTES EMAIL - REVUE Enfance

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 140 - 157 Article suivant

Résumé

Français

Un nombre croissant d’études a montré que certaines personnes autistes souffrent de troubles de la perception des mouvements biologiques pouvant affecter leur communication verbale et non verbale et leurs interactions sociales. Les mouvements de l’environnement iraient trop vite pour elles et déborderaient leurs capacités de traitement perceptif. Confirmant cette hypothèse explicative du trouble social dans l’autisme, des études antérieures ont montré que la reconnaissance d’expressions faciales est améliorée chez des enfants autistes lorsque ces expressions sont présentées de manière ralentie. Dans cette même perspective, notre présente étude vise à explorer, chez des enfants et adolescents autistes comparés à des enfants témoins normaux, l’impact de différentes vitesses de présentation de gestes corporels ou faciaux sur leur capacité à les imiter sur demande. Ces gestes, effectués par une personne, sont présentés sur ordinateur, en vitesse normale ou ralentie, grâce à un logiciel spécialement conçu à cet effet. Les résultats montrent d’une part que les enfants autistes, essentiellement ceux ayant un autisme plus sévère ou un âge de compréhension verbale plus bas, imitent moins bien les gestes que les enfants témoins, et, d’autre part, que leurs performances imitatives s’améliorent lorsque les gestes sont présentés lentement. Ces résultats pourraient ouvrir la voie à de nouvelles modalités de rééducation perceptive et communicative chez les personnes autistes.

Mots cles

  • Autisme
  • Perception du mouvement
  • Imitation

English

Perception and imitation of biological motion in autism : A matter of time An increasing amount of studies demonstrated the existence of biological motion integration deficit in individuals with autism, especially when velocity of movement
is high. This type of movements (such as facial and body gestures) is intrinsically involved in social interactions : a rapid visual-motion processing deficit could therefore account for their verbal and non verbal comprehension and social interaction disorders. Previous studies showed that the speed of presentation of facial expressions to children with autism may influence their performance in recognition of these facial expressions, i. e., a slowed down presentation enhances their performance, particularly in those having the more severe autistic disorders. In the present study, we aimed at extending these findings to the field of imitation, i.e., to assess the influence of the speed of presentation of various gestures on the imitative abilities of children and adolescents with autism and normal control subjects. These gestures are meaningless, presented on a computer screen at normal and slowed down speeds by the means of a software especially dedicated to this research. Results show that autistic individuals, especially the more affected ones and those having the lower verbal comprehension level, imitate more poorly than their controls. More importantly, slow dynamic presentations enhance the imitation of meaningless gestures in children with autism. These findings may open new lines of interventions in the domain of perception and communication in autism.

Mots cles

  • Autism
  • Motion perception
  • Imitation

Plan de l'article

  1. INTRODUCTION
  2. PROBLÉMATIQUE ET OBJECTIF DE LA RECHERCHE
  3. MÉTHODE
  4. Population
  5. Matériel
  6. Protocole
  7. Procédure
  8. Hypothèses
  9. RÉSULTATS
  10. 1. Comparaisons intergroupes
  11. 2. Analyses des performances au sein du groupe avec autisme
  12. DISCUSSION ET CONCLUSION
  13. REMERCIEMENTS
  14. ANNEXE

Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback