Accueil Revues Discipline (Histoire) Revue Numéro Résumé

Guerres mondiales et conflits contemporains

2001/2-3 (n° 202-203)

  • Pages : 280
  • ISBN : 9782130527213
  • DOI : 10.3917/gmcc.202.0155
  • Éditeur : P.U.F.


Article précédent Pages 155 - 164 Article suivant

   English abstract on Cairn International Edition

Résumé

Français

La localité de Rawa-Ruska, située en Galicie orientale, a abrité de 1941 à 1944 un camp d’extermination de prisonniers soviétiques et de militants communistes et un ghetto juif destiné en partie à alimenter l’ « usine de la mort » de Belzec. En 1942, le camp est transformé en un camp de représailles contre les « prisonniers-résistants » français, coupables de récidives d’évasion ou de sabotage. Le premier convoi de Français y arrive le 13 avril 1942. En tout, 20 à 25 000 prisonniers de guerre français y seront transférés. Alors que le camp comptera jusqu’à 12 à 15 000 détenus en même temps, il n’y aura jamais qu’un seul robinet d’eau. Ce manque d’eau sera à l’origine de sa qualification de « camp de la goutte d’eau et de la mort lente ». Suivant une commission d’enquête soviétique qui a visité du 24 au 30 septembre 1944 le district de Rawa-Ruska, les troupes allemandes y ont exterminé 41 500 personnes : 17 500 civils (les habitants de Rawa-Ruska), 18 000 déportés du camp, 6 000 personnes acheminées à « l’usine de la mort » de Belzec.

English

« Rawa-Ruska, camp de la goutte d’eau et de la mort lente »Rawa-Ruska, situated in eastern Galicia, is the site both of a camp, used between 1941 and 1944 to exterminate Soviet prisoners and communist militants, and of a Jewish ghetto destined to feed the killing factory of Belzec. In 1942 the camp is converted into a punishment camp for French prisoners who have made repeated attemps to escape or who have committed sabotage. The first French convoy arrives there on 13 April 1942. All together, 20,000-25,000 French prisoners of war will be transferred there. While the camp at any given time contains 12,000-15,000 prisoners, only one water tap is made available. The lack of water gave the camp its name : « the camp of water-drop and slow death ». Following the visit to Rawa-Ruska on 24-30 September 1944 of a Soviet commission of inquiry, German troops exterminated 41,500 people : 17,500 civilians (the inhabitants of Rawa-Ruska), 18,000 deported from the camp, and 6,000 sent to the killing factory in Belzec.

Plan de l'article

  1. I. UN CAMP D’EXTERMINATION DES PRISONNIERS SOVIÉTIQUES
  2. II. UN GHETTO JUIF
  3. III. UN CAMP DE REPRÉSAILLES
  4. IV. BILAN
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback