Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Hérodote

2009/3 (n° 134)

  • Pages : 228
  • ISBN : 9782707158444
  • DOI : 10.3917/her.134.0508
  • Éditeur : La Découverte


Article précédent Pages 151 - 175 Article suivant

   English abstract on Cairn International Edition

Résumé

Français

Les eaux du Delta du Niger sont devenues en 2008 les deuxièmes plus dangereuses au monde après celles au large de la Somalie. Les attaques de groupes de militants ou de simples pirates de plus en plus organisés et équipés se sont multipliées et ont causé les plus importantes pertes de pétrole de l’histoire du pays. Passé en dessous des deux millions de barils par jour en 2008, le Nigeria tente grâce à des moyens militaires et politiques bien maigres de juguler des attaques qui lui font perdre des milliards de dollars chaque année. Les militants qui réclament une meilleure répartition des revenus du pétrole n’ont pas besoin de beaucoup développer leur discours pour convaincre la population de la mauvaise gestion du secteur énergétique par l’État fédéral. Ce dernier doit avoir recours à du pétrole raffiné à l’étranger pour les 3/4 de sa consommation et, de plus, les centrales thermiques au gaz subissent des ruptures d’approvisionnement quasi quotidiennes alors que le pays possède les premières réserves d’Afrique.

English

Piracy in Niger Delta, between looting and vandalism The Niger Delta’s waters became in 2008 the second most dangerous worldwide right after the Somalian waters. Attacks conducted by militant movements or just simple pirates who became more and more organized and better equipped, started to grow in number causing the most important petroleum losses in the history of Nigeria. With the fall of the production in 2008 below two million barrels per day, Nigeria tries with mediocre military and political means to stop these attacks causing the loss of billions of dollars yearly. Yet, militants who ask for a better share of oil income don’t need to be much elaborate to convince the population of the bad management of the Energy sector by the Federal State. The latter of which refers to the import of refined oil to fulfill ¾ of its consumption. On the other hand, gas thermal facilities run out of supplies on an almost daily basis, whereas the country holds the largest reserves of Africa.

Plan de l'article

  1. Les différents pillages et contrebande
    1. Les pillages à des fins uniquement mercantiles
    2. La contrebande pétrolière transfrontalière
    3. Piraterie et vandalisme à des fins politiques
    4. Le MEND : entre politique et piraterie pour le contrôle du Delta du Niger
  2. Moyens mis en œuvre pour lutter contre les pillages
    1. Les multiples plans nigérians
    2. Le poids des compagnies de sécurité privées
    3. L’aide timide des pays occidentaux
    4. Contre l’internationalisation de la menace : la mutualisation régionale des moyens de défense
  3. Le développement de la piraterie, conséquence d’une mauvaise gestion du secteur énergétique
    1. L’état du secteur de l’énergie
    2. Les réformes non abouties du secteur énergétique
    3. La question centrale du gaz au Nigeria
  4. Conclusion
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback