Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Innovations

2012/1 (n°37)


ALERTES EMAIL - REVUE Innovations

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 195 - 217 Article suivant

Résumé

Français

Les dynamiques de recherche et d’innovation au sein d’entreprises vouées au développement des cultures transgéniques sont des phénomènes peu étudiés. Dans le secteur privé, où la quête du profit est cruciale, les paramètres qui définissent ces dynamiques ne sont pas ceux de l’espace académique : les entreprises doivent prendre en compte les stratégies, les modes de financement de la recherche, les conditions du marché et – dans un domaine aussi particulier que celui de la biotechnologie – l’incidence de l’opinion publique. Le but de ce travail est de caractériser les modalités de division du travail scientifique et d’innovation en agrobiotechnologie au sein de firmes qui ne sont pas celles qui dominent le secteur, par l’analyse des cas des entreprises en Argentine et en France. Les caractéristiques de ces cas montrent bien que les pratiques de l’innovation au sein de ces firmes constituent un facteur dynamique et variable en fonction du contexte dans lequel elles se déroulent. La recherche fondamentale est assurée soit par le secteur public seul, soit avec la participation de l’entreprise privée. D’autre part, la division internationale du travail dans le domaine de l’innovation ne répond pas à un modèle simple Nord-Sud. Bien au contraire, elle dépend d’une part des conditions particulières existant dans chaque pays et d’autre part des intérêts globaux des entreprises considérées.
Code JEL : O32, L6

Mots-clés

  • biotechnologie végétale
  • OGM
  • division du travail scientifique
  • stratégies de recherche

English

The dynamics of research and innovation within firms devoted to development of transgenic crops are scarcely studied. In the private sector, where profit seeking is crucial, parameters that define these dynamics are different from academy: firms must take into account strategies, research funding, market conditions and public opinion (especially important in the domain of biotechnology). The purpose of this article is to characterize the modes of innovation and scientific labour division in agri-biotechnology within firms which are not the dominant ones, by analysing enterprises in Argentina and France. These firms show that innovation in this field is a dynamic factor, variable according the context in which they are developed. Basic research is carried out by the public sector alone or with private enterprises. On the other hand, the international division of labour in the field of innovation does not correspond to a simple North-South model. On the contrary, it relies on particular conditions of each country and on the general interests of the firms.
JEL Codes: O32, L6

Keywords

  • plant biotech
  • GMO
  • scientific division of labour
  • research strategies

Plan de l'article

  1. Les types de recherches et d’entreprises en transgénèse végétale
  2. Une entreprise de biotechnologie végétale en argentine : Bioceres
    1. Les origines
    2. Le choix des projets et les relations avec la recherche publique
    3. Stratégies de recherche industrielle
  3. Une entreprise de biotechnologie végétale en france : Biogemma
    1. Les origines
    2. Stratégies de recherche
    3. Délocalisation des centres de R&D
  4. Deux entreprises dans des contextes différents
    1. Les scientifiques : choix cognitifs et commerciaux
  5. Conclusion

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info