Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Innovations

2017/1 (n° 52)


ALERTES EMAIL - REVUE Innovations

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 139 - 160 Article suivant

Résumé

Français

Depuis sa fondation en 1794, le Conservatoire des arts et métiers est à la fois un lieu de formation professionnelle et un lieu de démonstration au grand public des machines utilisées dans le processus de production. S’y pose ainsi la question de la transmission des savoirs techniques à différents publics et des formes de légitimation de ces savoirs. Le système des chaires fait que les savoirs sont construits non par rapport à des disciplines académiques, mais par rapport à des savoir-faire. Deux types de publics sont progressivement séparés : un public de professionnels en formation, un savoir étant alors légitime parce qu’il permet à l’enseigné d’être un travailleur efficace ; le grand public, visé par des conférences et par le musée des arts et métiers, où la légitimité du savoir tient à sa capacité à cultiver le récepteur. Mais dans les deux cas, ces objectifs sont subordonnés au progrès industriel national.

Mots-clés

  • conservatoire des arts et métiers
  • savoir technique
  • formation
  • progrès industriel
  • histoire

English

The Knowledge and its Audience: The Case of the Conservatoire des Arts et Métiers (19th-21st century), ParisSince its foundation in 1794, the Conservatoire des Arts et Métiers has been both a place of professional education and of demonstration of machines used in the production process. That raises the question of the transmission of technical knowledge to different audiences, as well as the issue of knowledge legitimization. At the Conservatoire, thanks to the system of chairs, knowledge is constructed not in regards to academic disciplines, but according to know-how. Two sorts of audiences were progressively distinguished. On the one hand, an audience composed of training professionals; in this case, knowledge is legitimate since it allows the trainee to be an efficient worker. On the other hand, the general public, for whom are set up public conferences and the Museum of Arts and Crafts; in this case, knowledge is legitimate because it educates the audience. However, in both cases, these aims are subordinated to the national industrial progress.
JEL Codes: I23

Keywords

  • conservatoire des arts et métiers
  • technical knowledge
  • formation
  • industrial progress

Plan de l'article

  1. Les savoirs techniques à destination des travailleurs, des savoirs encastrés dans le monde du travail
    1. Étudier la transmission des savoirs techniques
    2. Au Cnam, le projet d’un enseignement technique à un public de professionnels
  2. Les savoirs techniques à destination du grand public, supports de la culture scientifique, technique et industrielle
    1. L’invention du grand public
    2. Des leçons du dimanche au musée des arts et métiers
  3. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback