Accueil Revues Discipline (Sociologie et société) Revue Numéro Résumé

Journal de la Société des Océanistes

2008/1-2 (n° 126-127)



Article précédent Pages 247 - 270 Article suivant

Résumé

Français

De toutes les exploitations qui sont faites des ressources naturelles, la pêche est certainement l’une des plus vulnérables à l’instabilité du milieu naturel, que celle-ci concerne la météorologie (qui affecte la fréquence et la durée des sorties de pêche) ou les facteurs biotiques et abiotiques qui régissent la présence du poisson et son abondance sur les lieux de capture. Depuis des siècles, les pêcheurs océaniens ont su trouver des stratégies adaptatives face cette instabilité, qui se caractérisent par la diversité des biotopes exploités, le grand nombre des espèces cibles et la variété des moyens de production. Pour perdurer, l’activité halieutique doit être régulée. Les interdictions temporaires d’accès qui frappent une partie du territoire de pêche constituent le mode « traditionnel » de régulation. Face aux difficultés d’appliquer une gestion dite « moderne » des pêches, axée sur la collecte et le traitement de données statistiques concernant la ressource et la pression de pêche, un nombre grandissant de scientifiques proposent de mettre en oeuvre une gestion à données minima et de faire des aires marines protégées un nouvel outil de la gestion des ressources halieutiques, voire de revitaliser certaines règles ancestrales pour mette en place à l’échelle locale une co-gestion des ressources halieutiques.

Mots-clés (fr)

  • pêche vivrière
  • pêche artisanale
  • instabilité
  • vulnérabilité
  • adaptation
  • récifs
  • Océanie

English

The fishing activity is one of the most vulnerable natural resources uses with regard to natural environment instability. This instability depends essentially on a) the weather, which changes the frequency and the length of the fishing trips, b) the fish habitat and the sea nutrients contents which determine the fish populations abundance. To minimize their vulnerability to this instability, the Pacific islands fishermen have elaborated, through time, adaptative strategies based on the diversity of the fishing grounds, gears and target species. The traditional regulations are based on marine tenures and access control to the fishing grounds. Due to the difficulty of collecting fisheries statistics on a regular base in Pacific islands, an increasing number of scientists promote a) the participatory fish stock assessment, including data less management and b) the marine protected areas as new fish populations management tools.

Mots-clés (en)

  • village fisheries
  • instability
  • vulnerability
  • adaptation
  • reef ecosystem
  • Pacific islands

Plan de l'article

  1. La pêche côtière océanienne : présentation générale
  2. Caractérisation de l’instabilité : les aléas naturels affectant l’activité halieutique
    1. Les facteurs limitant l’accès des pêcheurs sur les lieux de capture
    2. Les facteurs favorisant ou limitant l’abondance du poisson
  3. L’instabilité inhérente à l’espace de pêche : le cas du milieu corallien
  4. La réduction de l’instabilité
    1. L’adaptation des pêcheurs aux aléas naturels affectant leur activité
    2. Régulation « traditionnelle » de l’activité halieutique
      1. Situation générale
      2. Quelle régulation pour quelle stabilité ? de la gestion halieutique à la viabilité du territoire
  5. La pêche artisanale et sa gestion : la gestion halieutique moderne et son application dans le contexte océanien
  6. Les aires marines protégées villageoises, nouvel outil de gestion des ressources halieutiques océaniennes ?
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback