Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Management & Avenir

2009/2 (n° 22)



Article précédent Pages 109 - 131 Article suivant

Résumé

Français

Face à la globalisation des marchés et de la concurrence, les constructeurs automobiles sont contraints de réviser leurs stratégies de développement international. La décennie passée, plusieurs entreprises ont choisi de se rapprocher de leurs concurrents dans le but de figurer parmi les leaders mondiaux du secteur. Or, les performances atteintes par le biais des opérations réalisées connaissent de fortes divergences, notamment en raison de la gestion des différences culturelles et organisationnelles entre les entités associées. Cette recherche vise à identifier les facteurs susceptibles de contribuer au succès des rapprochements transfrontaliers.
L’étude empirique est fondée sur une analyse approfondie du processus d’intégration de l’alliance Renault-Nissan.

English

Facing the globalisation of markets and competition, car manufacturers need to revise their international development strategies. During the past decade, several companies have chosen to form alliances with their competitors in order to be part of the world leaders of this industry. However, the performances achieved through the signed operations diverge, mainly because of the management of cultural and organisational differences of associated entities. This research attempts to identify factors that are likely to contribute to the success of cross-border interfirm linkages. The empirical study is based on an in-depth analysis of the integration process of the Renault-Nissan alliance.

Plan de l'article

  1. Le management interculturel, un outil pour intégrer les cultures nationales et les cultures organisationnelles ?
    1. Les spécificités du management interculturel
    2. Les différences culturelles : problèmes ou complémentarités ?
      1. La grille d’analyse développée par Schein (1986)
  2. L’alliance Renault-Nissan
    1. Méthodologie de la recherche
    2. Présentation de l’alliance Renault-Nissan
    3. Le management interculturel au cœur du processus d’intégration
  3. Conclusion
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback