Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Management & Avenir

2013/7 (N° 65)



Article précédent Pages 108 - 140 Article suivant

Résumé

Français

Cet article étudie les défis rencontrés par la gouvernance environnementale sous l’effet combiné de la connectivité accrue des systèmes d’exploitation des ressources et des interdépendances fonctionnelles croissantes des systèmes socio-écologiques. Nous nous pencherons sur l’exemple du Parc indigène du Xingu (PIX) au Brésil et de sa région agro-industrielle environnante, avant d’élargir notre examen à la littérature consacrée à la gouvernance des ressources, dans laquelle nous mettrons en évidence les points de consensus et de divergences. Notre propos sera de montrer qu’aucun niveau spatial ou temporel fixe ne se suffit à lui-même pour parvenir à une gouvernance durable, efficace et équitable des écosystèmes et de leurs services. Nous soulignerons ainsi la nécessité de reconnaître le caractère multi-niveaux de ces enjeux, ainsi que le rôle facilitateur joué, à l’égard de la gouvernance environnementale transversale, par les institutions, composante d’autant plus importante du capital social qu’elle conditionne la protection à long terme des écosystèmes et du bien-être des différentes populations.

English

In the context of globalization and global climate change, we discuss the challenges of environmental governance created by the increasing functional connectivity of resource-use systems and ecosystems. Using the example of the Xingu Indigenous Park and its surrounding agribusiness complex in Brazil, we speak to cases and similar problems worldwide, particularly in areas experiencing fast expansion of agropastoral systems, intensive resource exploitation, and increasing overlap of diverse institutional arrangements regulating resource ownership and use. Although indigenous groups within the park have developed strong institutions to monitor its border successfully, rampant deforestation outside the park, and around the headwaters of the massive Xingu River watershed which cuts it, has systemically undermined the park’s environment causing water pollution, soil erosion, and forest fire. We discuss the limitations of conserving “islands of resources” and consider the growing need for institutional connectivity and resource governance systems to function at multiple levels.

Plan de l'article

  1. Le parc indigène du Xingu (PIX)
    1. Présentation
    2. Le principal enseignement : la nécessité de multiples niveaux d’analyse et d’organisation
  2. Les formes de capital et la gestion des systèmes socio-écologiques
    1. Capital social
    2. Différences entre le capital social et les autres formes de capital
  3. La connectivité et les conditions d’instauration de la gouvernance
    1. Interdépendances fonctionnelles
    2. Implications pour la gouvernance
    3. Limites des réponses traditionnelles
    4. Approches alternatives
  4. Les facteurs de succès et les défis de demain
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback