Accueil Revues Discipline (Sociologie et société) Revue Numéro Résumé

Pensée plurielle

2009/3 (n° 22)



Article précédent Pages 13 - 27 Article suivant

Résumé

Français

Les pratiques d’accompagnement traversent de multiples sphères de la vie sociale. Partout où se profilent des situations socialement et psychiquement intolérables, se mettent en place des dispositifs d’accompagnement. Nous formulons l’hypothèse que, dans un univers de fluidité et de précarité transactionnelle, l’accompagnement apparaît comme une des voies de réponse à la mise en scène de la souffrance sociale, liée à la précarisation des transactions. Il s’agit de soutenir l’individu, de l’amener à un travail sur lui et à une construction des liens sociaux. L’accompagnement s’inscrit dans un impératif social d’« affiliation », de construction des rapports entre subjectivités tout en se situant dans l’impossibilité de dire l’ensemble social où s’insérer, puisque la « société » s’avère de moins en moins l’instance suprême dans laquelle prendraient sens les êtres sociaux. Plus précisément, l’accompagnement s’inscrit dans ces dispositifs de bienveillance au sein desquels s’inventent des modes de sociabilité fondés sur l’oralité et la sollicitude. La relation d’aide est considérée comme l’horizon de la situation d’aide, ce que signifie bien le mot « accompagnement ». La relation accompagnant-accompagné devient le principal enjeu de la relation, ce qui induit un type particulier de transaction.

Mots-clés

  • accompagnement
  • dispositif de bienveillance
  • fluidité
  • oralité
  • précarité transactionnelle
  • relation d’aide
  • souffrance
  • transaction

English

The accompaniment: benevolence device and transactional constructionThe accompaniment practices go through multiple spheres of social life. Everywhere socially and psychically unacceptable situations occur, accompaniment devices get organised. We formulate the hypothesis that, in a universe of fluidity and transactional precariousness, thanks to which we apprehend today’s world, accompaniment turns up as one of the ways of the answers to the showing of social suffering, linked to the growing precariousness of transactions. It aims at supporting the individual, leading him to work on himself and to build social links. It fits in with a social necessity of “affiliation”, of construction of the connections between subjectivities and in the meanwhile it can not point out the social group in which to insert as “society” is less and less the supreme entity in which social beings would get a meaning. More precisely, accompaniment lies within those benevolence devices in which modes of sociability based on oral character and solicitude are invented. The help relation is taken for the horizon of the help situation, which the word “accompaniment” really means. The relation accompanying person – accompanied person becomes the principal stake of the relation, which leads to a particular type of transaction.

Keywords

  • accompaniment
  • benevolence device
  • fluidity
  • oral character
  • transactional precariousness
  • help relation
  • suffering
  • transaction

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. Outils conceptuels : dispositif de bienveillance et transaction
    1. Le dispositif
    2. La transaction
  3. Fluidité sociale, réalisation de soi, précarité transactionnelle
    1. Société et flux
    2. La valorisation de la réalisation de soi
    3. Une précarité transactionnelle
  4. L’entrée par le concept de dispositif : un espace transitionnel
    1. L’accompagnement de situations intolérables
    2. Un dispositif secondaire
    3. Une conception pragmatique
    4. Le caractère central de la demande
    5. Contractualisation et responsabilisation
    6. Une recomposition de la professionnalité
    7. Une légitimité venue d’en bas
    8. Des espaces intermédiaires
    9. Conclusion : espace transitionnel ou intermédiaire et dispositifs de bienveillance
  5. L’entrée par le concept de transaction : une transaction fondée sur l’oralité et la sollicitude
    1. L’instauration d’une visée commune : la construction d’un vivre ensemble
    2. Une transaction ordinaire
    3. Une transaction fondée sur l’oralité
    4. L’implication
    5. L’importance de l’affectif
    6. L’importance de la proximité
    7. La confiance dans le proche : trois niveaux de compétence
    8. Une constante redéfinition
    9. Une valorisation de la sollicitude
    10. Conclusion : la possibilité transactionnelle
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback