Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Raisons politiques

2010/4 (n° 40)



Article précédent Pages 97 - 113 Article suivant

Résumé

Français

La littérature de science-fiction n'a pas qu'une dimension narrative. Par ses montages spéculatifs, elle peut être un support et un vecteur de réflexivité collective. Cet article part ainsi de l'hypothèse que la science-fiction représente une façon de ressaisir le vaste enjeu du changement social, et derrière lui celui de ses conséquences et de leur éventuelle maîtrise. La science-fiction offre, certes plus ou moins facilement, des terrains et des procédés pour s'exprimer sur des mutations plus ou moins profondes, plus précisément sur les trajectoires qu'elles semblent pouvoir prendre. En considérant cette forme d'expression artistique comme un travail de problématisation, l'article propose donc d'examiner comment l'appréhension du changement social est travaillée par cette médiation littéraire et surtout de montrer comment cette appréhension pourrait nourrir des réflexions relevant d'une forme de pensée politique. Ce lien entre l'expression artistique et ses potentiels prolongements politiques est mis à l'épreuve à partir de l'exploration de courants généralement considérés comme porteurs de positions engagées (cyberpunk et postcyberpunk, biopunk, fiction spéculative, anticipation sociale, etc.).

Plan de l'article

  1. 1. La science-fiction comme voie pour élargir le champ des expériences de pensée
  2. 2. La science-fiction comme forme de problématisation
    1. Sur la place des machines
    2. Sur les potentialités et implications des évolutions techniques
    3. Sur la transformation du monde et sa maîtrise par le pouvoir humain
    4. Sur le devenir de la condition humaine
  3. 3. Le changement social comme motif sous-jacent de la science-fiction
    1. La remise en visibilité des forces du changement social
    2. Une interrogation sur la maîtrise des fonctionnements sociaux
    3. Un regard sur les lieux du politique et la nature du pouvoir
  4. Que faire de la science fiction ? (Conclusion provisoire)
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback