Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Regards croisés sur l'économie

2007/1 (n° 1)


ALERTES EMAIL - REVUE Regards croisés sur l'économie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 27 - 34 Article suivant

Résumé

Français

« Le premier visage de l’impôt reste, pour l’individu, celui de la contrainte. » Et pourtant André Barilari, Inspecteur général des finances, nous montre que c’est l'une des pierres de touche de la citoyenneté, celle qui fait de l’individu, tout désireux qu’il est d’échapper à une contribution lui apparaissant de prime abord comme une violation intolérable de sa propriété, un élément du peuple souverain qui prend part aux choix collectifs. Aussi se retrouve-t-il en proie à une étrange schizophrénie : si les différentes formes de résistance à l’impôt ont toujours existé, de la révolte armée et collective à l’évasion fiscale individuelle compliquée par l’ouverture internationale de l’économie, s’acquitter régulièrement de ses impôts reste une marque de civisme, voire de patriotisme, valorisée. C’est sur les épaules de l’administration fiscale, parce qu’elle est désormais la principale interface entre l’Etat et le contribuable, que repose aujourd’hui une large partie du consentement à l’impôt, consentement nécessitant également une culture politique adaptée, dont centralisation minimale et justice seraient les maîtres mots.

Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback