Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Regards croisés sur l'économie

2007/1 (n° 1)


ALERTES EMAIL - REVUE Regards croisés sur l'économie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 138 - 144 Article suivant

Résumé

Français

Comment expliquer que chefs d’entreprises et gouvernements semblent s’entendre pour une baisse de l’impôt sur les sociétés (IS) ? Doit-on y voir uniquement le résultat d’un bras de fer gagné pour des entrepreneurs toujours en quête d’une fiscalité plus faible ? Pas du tout explique Jacques Le Cacheux, directeur du département des études de l’OFCE, qui rappelle qu’il existe un certain nombre d’arguments économiques contre la taxation des entreprises. Mais dans ce cas, pourquoi les taxer ? C’est une solution commode administrativement, et qui se justifie quand la taxe cible les rentes. En réalité, le problème majeur est celui de la divergence très forte qui peut exister entre les évaluations théoriques de la fiscalité et la perception qu’en ont les entrepreneurs. C’est la réduction de cet écart qui, d’après l’auteur, conditionne la possibilité de maintenir une imposition sur les entreprises qui ne soit pas minimale.

Plan de l'article

  1. Les arguments économiques contre l’imposition des sociétés
  2. Justifications de l’imposition des sociétés
  3. Les apparences et l’incidence des prélèvements

Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback