Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Regards croisés sur l'économie

2007/1 (n° 1)


ALERTES EMAIL - REVUE Regards croisés sur l'économie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 145 - 150 Article suivant

Résumé

Français

Clément Carbonnier, docteur en économie, chargé de mission au Ministère de l’Economie et des Finances, analyse un cas d’école de la « théorie de l’incidence fiscale » en l’appliquant au problème de la baisse de la TVA dans la restauration : à qui profiterait une telle mesure ? En équilibre partiel, la baisse de la TVA dans la restauration serait un jeu à somme non nulle dont les gains se répartiraient en fonction des élasticités-prix des deux principaux acteurs, les consommateurs et les restaurateurs. Dans un cadre général, la demande augmenterait, d’où de nouvelles embauches (estimation de 12 000 embauches), mais au coût fiscal de 20 000 euros par mois et par emploi de manque à gagner pour l’Etat, ce qui rend cette justification assez vide. D’autant plus que du côté des consommateurs, il est reconnu que seuls les riches profiteraient de la baisse de prix.

Plan de l'article

  1. Un jeu à somme non nulle
  2. Le gain pour les consommateurs
  3. La question de l’emploi
  4. Les conditions de travail
  5. Conclusion

Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback