Accueil Revue Numéro Résumé

Regards croisés sur l'économie

2007/1 (n° 1)


ALERTES EMAIL - REVUE Regards croisés sur l'économie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 252 - 260 Article suivant

Résumé

Français

La taxe sur les billets d’avion doit-elle rester la seule taxe à caractère mondial ? Ce serait dommage selon Dominique Plihon, professeur à l’université de Paris-Nord, car les évolutions récentes de l’économie mondiale rendent ce type d’instruments plus que jamais nécessaire. La mondialisation de l’économie rend en effet les politiques fiscales nationales vulnérables à la concurrence fiscale et à la course vers le moins-disant fiscal. Cette même interpénétration des économies augmente également les externalités qu’exercent les Etats les uns sur les autres. Si tous ces points sont relativement bien connus, ils rencontrent le plus souvent l’objection selon laquelle toute fiscalité mondiale est impossible en l’absence d’une communauté politique internationale. Or, expérience et théorie montrent que ces obstacles, s’ils sont réels, ne sont pas décisifs ; l’auteur plaide ainsi pour une taxe à l’échelle européenne qui pourrait avoir un effet d’entraînement. Le seul obstacle vraiment décisif aujourd’hui ne serait peut-être que le manque de volonté politique d’une telle fiscalité…

Plan de l'article

  1. Les stratégies fiscales des Etats
  2. Fiscalité et mobilité des facteurs
  3. Taxes globales et biens publics mondiaux
  4. Quelles taxes globales ?
  5. Les conditions politiques et institutionnelles de la taxation globale
  6. Commencer par instaurer une fiscalité régionale en Europe
  7. Les taxes globales, un choix politique

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info