Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue française de psychanalyse

2011/1 (Vol. 75)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue française de psychanalyse

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 17 - 51 Article suivant

Résumé

Français

La compréhension de notre spécificité humaine peut prendre appui à la fois sur une interrogation des opinions et théories que nous « prenons à notre compte », et sur une herméneutique croisant le plus grand nombre d’indices éthologiques et anthropologiques (psychopathologiques compris). L’éthologie a apporté deux réfutations scientifiques majeures : l’une contredit la conception de « l’animal-machine » ; l’autre réfute l’hypothèse de quelque « animal pré-humain » qui montrerait aujourd’hui des conduites symboliques. De son côté, l’anthropologie a amplement réfuté les hypothèses de quelque « demi-humain », « demi-langue » ou « demi-culture ». Cette discontinuité psychique peut se formuler en termes de secondéité des systèmes signalétiques éthologiques, et en tiercéïté des structures symboliques anthropologiques. Elle éclaire le fonctionnement autistique en tant que « trouble envahissant de la tiercéïté » et, en retour, elle se voit confirmée.

Mots-clés

  • animal
  • évolution des psychismes
  • formes symboliques
  • tiercéïté
  • autisme

English

Symbolic thirdness as foundation of the psychic discontinuity between animals and human beingsThe light shed by autistic « dis-symbolization »Understanding our psychological human specificity can be aided both by an investigation of the opinions and theories we take « into our account » and by a hermeneutics approach collecting the greatest number of ethological and anthropological available data – including psychopathological ones. Ethology has brought two major scientific refutations: one contradicts the conception of the « animal-machine » ; the other refutes the hypothesis of some « pre-human animal » that would nowadays demonstrate some symbolic behaviours or « gestures ». For its part, anthropology has completely refuted the hypotheses of some « semi-human being », « semi-language » or « semi-culture ». This psychic discontinuity can be formulated in terms of the secondness of ethological signaletic systems and the thirdness of anthropological symbolic structures. It sheds light on autistic functioning as a « pervasive disorder of thirdness » and, in turn, it is thereby confirmed.

Keywords

  • evolution of psychic apparatuses
  • symbolic forms
  • thirdness
  • autism

Deutsch

Die symbolische Drittheit (« tiercéité ») als Grundlage der psychischen Diskontinuität zwischen Tieren und MenschenGesichtspunkt der « autistischen Desymbolisierung »Man kann sich im Hinblick auf das Verständnis unseres spezifisch Menschlichen zum einen auf eine kritische Befragung der Meinungen und Theorien, die wir uns zu eigen machen, stützen und zum anderen auf eine Hermeneutik, die sich mit einer grossen Anzahl von ethologischen und anthropologischen (einschliesslich psychopathologischen) Anzeichen befasst. Die Ethologie brachte zwei zentrale wissenschaftliche Einwände, von denen der eine der Auffassung von einer « Tier-Maschine » und der andere der Hypothese von einem « vormenschlichen Tier », das heutzutage symbolische Verhaltensweisen zeige, widerspricht. Die Anthropologie hat ihrerseits die Annahmen von einem « halb-menschlichen », « halb-sprachlichen » oder « halb-kulturellen » Wesen zurückgewiesen. Diese psychische Diskontinuität kann man mit den Begriffen einer « Zweitheit » (« secondéité ») der ethologischen Signalsysteme und einer « Drittheit » (« tiercéité ») der anthropologischen symbolischen Strukturen zum Ausdruck bringen. Sie wirft ein Licht auf das autistische Funktionieren als einer « Tiefgreifende Störung der Drittheit », und sieht sich dadurch wiederum bestätigt.

Schlagwörter

  • Entwicklung der Psychen
  • Symbolische Formen
  • « Tiercéité »
  • Dreidimensionalität/« Drittheit »
  • Autismus

Español

La terceidad simbólica base de la discontinuidad psíquica entre animales y humanosEnfoque de « la desimbolización » autistaEl entender nuestra especificidad humana puede apoyarse, al mismo tiempo en una interrogación sobre las opiniones y teorías que « tomamos como nuestras », y sobre la hermenéutica que esboza el mayor número de indicios etológicos y antropológicos (psicopatologías incluidas). La etología ha aportado dos refutaciones científicas mayores : la primera pone en entredicho la concepción del « animal máquina », y la otra refuta la hipótesis de cierto « animal prehumano » que mostraría hoy en día conductas simbólicas. Por su la parte, la antropología ha refutado ampliamente las hipótesis sobre lo « semihumano », la « semilengua » o « semicultura ». La discontinuidad psíquica puede expresarse en términos de secundeidad de los sistemas de señalización etológicos, y en terceidad de las estructuras simbólicas antropológicas. La misma aclara el funcionamiento autista como « trastorno invasor de la terceidad » y asimismo se ve confirmada.

Palabras claves

  • evolución de los psiquismos
  • fórmulas simbólicas
  • terceidad
  • autismo

Italiano

La terzietà simbolica, fondamento della discontinuità psichica tra animali e umaniUn chiarimento attraverso la « desimbolizzazione » autisticaLa comprensione della nostra specificità umana puo’ basarsi sia sulle nostre opinioni e teorie che su un’ermeneutica che concilia il maggior numero d’indizi etologici ed antropologici (incluso quelli psicopatologici). L’etologia ha portato due confutazioni scientifiche principali: una contraddice la concezione dell’« animale macchina » ; l’altra confuta l’ipotesi di qualche « animale pre-umano » che mostrerebbe oggi dei comportamenti simbolici. Dal suo canto, l’antropologia ha ampiamente confutato le ipotesi di qualche « mezzo-umano », « mezza-lingua » o « mezza-cultura ». Questa discontinuità psichica puo’ essere formulata in termini di secondità dei sistemi segnaletici etologici, e di terzietà delle strutture simboliche antropologiche. Essa chiarisce il funzionamento autistico in quanto « disturbo pervasivo della terzietà », e si vede confermata.

Parole chiave

  • evoluzione degli apparati psichici
  • forme simboliche
  • terzietà
  • autismo

Plan de l'article

  1. La question du contre-transfert en anthropologie
  2. L’herméneutique d’interdisciplinarité
  3. Les deux réfutations majeures apportées par l’éthologie
    1. « L’animal n’est pas une machine ! »
    2. L’animal ne montre pas de conduites symboliques
  4. Signes verbaux et gestuels – Signaux vocaux et comportementaux
  5. Personnes et congénères
  6. Objets symboliques et ustensiles éthologiques
  7. Investissements et valeurs
  8. Conduites et comportements
  9. Pas de demi ni de « proto » formes symboliques
  10. Spécificités et premières formes de tiercéïtés
  11. Pulsions et motivations
  12. La désymbolisation autistique
  13. Attachement éthologique et symbolique
  14. Le traitement autistique des formes symboliques
  15. Bref retour sur la discontinuité symbolique

Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback