Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue historique

2009/3 (n° 651)



Article précédent Pages 529 - 560 Article suivant

   English abstract on Cairn International Edition

Résumé

Français

Un passage fameux de l’Histoire ecclesiastique des Eglises reformées au royaume de France rapporte comment les réformés ont mené à la demande de Catherine de Médicis une opération qui leur a permis d’affirmer que 2 150 églises existaient au début de l’année 1562. Si cette assertion a été couramment admise pendant plus de quatre siècles, depuis 1980 les spécialistes du sujet ont revu considérablement à la baisse leurs estimations du nombre d’églises ayant existé à cette date. Cet article montre que les réformés ont bien lancé des initiatives à l’échelle nationale afin de déterminer le nombre de leurs églises et d’évaluer leurs forces militaires, mais que ces opérations ne se sont pas exactement déroulées comme le relate l’Histoire ecclesiastique. Il tente également d’apprécier dans quelle mesure le chiffre de 2 150 comporte une part de plausibilité, d’éclairer la fiabilité et la signification des évaluations récentes du nombre d’églises en 1561-1562, et de suggérer comment le fait même d’avoir établi des estimations de leur nombre et de leurs forces a pu exercer une influence sur les actions des dirigeants protestants à la veille de la première guerre civile.

Mots cles

  • XVIe siècle
  • France
  • protestantisme
  • églises réformées
  • Théodore de Bèze
  • guerres de Religion

English

ABSRACTA well-known passage of the Histoire ecclesiastique des Eglises reformées au royaume de France recounts how an inquiry organized by the Reformed churches at the behest of Catherine de Medici determined that 2,150 Reformed churches had come into existence by early 1562. For more than four centuries, this claim was accepted by most historians of French Protestantism, but since 1980 historians have sharply reduced their estimates of the number of churches that existed at that date. This article shows that the Reformed did indeed undertake nationwide inquiries in late 1561 and early 1562 to determine their numbers and military strength, but that these were not carried out exactly as stated in the Histoire ecclesiastique. It also seeks to indicate in what way the figure of 2,150 might contain a measure of plausibility, to illuminate the reliability and meaning of the more recent, lower estimates of the number of churches in 1561-1562, and to suggest how the very act of drawing up national estimates of Reformed numbers and military strength could have contributed to the sequence of events leading to the First Civil War.

Key Words

  • 16th century
  • France
  • Protestantism
  • Reformed churches
  • Theodore Beza
  • The Wars of Religion
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback