Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'histoire littéraire de la France

1984/5 (no 84)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'histoire littéraire de la France

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 750 - 773 Article suivant

Résumé

Français

On sait bien que Beaumarchais a fait l'objet de toute une littérature critique. Mais en dehors d'elle, il y a, depuis (1774) <i>Clavijo</i> de Goethe, toute une littérature de création qui s'est inspirée aussi bien des ouvrages que de la vie de Beaumarchais. Aucune étude spéciale n'a porté, jusqu'à présent, sur cette littérature. Mais elle se compose, surtout, de plusieurs pièces de théâtre, la plupart françaises et italiennes et dont quelques-unes tout à fait indignes de l'oubli qui les a recouvertes. On peut dire que ces oeuvres vont du <i>Barbier de village</i> (1775) à <i>Figaro-ci, Beaumarchais-là</i> de Jacques Deval (1948) et à <i>Beaumarchais</i> de Sacha Guitry (1950). Mais entre ces dates plusieurs dizaines de pièces inspirées de Beaumarchais doivent être mises à contribution. Dans cet article, une liste à peu près complète de ces oeuvres, a été établie, mais une étude exhaustive demanderait à elle seule un gros volume. C'est une mise au point de la question et une indication des nombreux ouvrages et des nombreux aspects qui restent à explorer qui nous est ici donnée. On vient de découvrir, de la sorte, un côté très important de la fortune de Beaumarchais qui dévoile parfois des échos inattendus et qui, de toute façon, nous renseigne d'une manière étonnante sur le retentissement qu'ont eu, en France et hors de France, Figaro et les autres personnages du théâtre beaumarchaisien.

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info