Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue internationale de politique comparée

2011/2 (Vol. 18)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue internationale de politique comparée

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 45 - 58 Article suivant

Résumé

Français

Les pays scandinaves partagent une culture politique de la négociation qui leur a permis de mettre en place un répertoire très diversifié de modalités de consultation et d’association entre le gouvernement et l’opposition parlementaire. Mais au-delà de ces diversités, on constate aujourd’hui un recul des recherches de majorités ad hoc au profit d’un soutien conçu dans la durée par des partis érigés en partenaires. Ces arrangements s’institutionnalisent progressivement, engageant désormais les loyautés et les confiances dans des programmes de plus en plus intégrés. Il est probable qu’à terme ces reconfigurations coalitionnelles s’accompagnent d’une hiérarchisation des partis d’opposition en fonction de leur potentiel d’association.

English

Scandinavian countries share a political culture of negotiation that has allowed them to set up different kinds of consultation and association processes between minority government and parliamentary opposition. Beyond this diversity, we can notice that ad hoc majorities building have been supplanted by contractual supports which are expressed in duration. These agreements become gradually institutionalized and embed trust in more and more integrated programs. It is likely that these new coalitional frames will create a hierarchy between opposition political parties according to their associative potential.

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. Les frontières de l’opposition parlementaire
    1. Une opposition parlementaire longtemps « gelée »
    2. Une opposition parlementaire aujourd’hui reconfigurée
  3. Oppositions parlementaires et dynamiques d’association
    1. Oppositions parlementaires et processus de contractualisation
    2. Oppositions parlementaires et processus d’anticipation
  4. Conclusion

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info