Accueil Revue Numéro Résumé

Savoirs et clinique

2015/1 (n° 18)

  • Pages : 136
  • ISBN : 9782749247564
  • DOI : 10.3917/sc.018.0077
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Savoirs et clinique

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 77 - 83 Article suivant

Résumé

Français

En vogue depuis les années 1980 en France, d’une part pour son apport dans les luttes sociales et politiques, d’autre part grâce aux avancées de la Gender Theory, le genre apparaît cependant comme un concept flou aux psychanalystes qui disposent d’outils théoriques plus précis pour caractériser la clinique du rapport de l’individu au sexe. L’objectif de cet article est alors de déterminer la valeur psychanalytique du concept de genre, sans prétendre que le genre était déjà sous-entendu chez Freud, ce qui serait un anachronisme. La méthode est de partir de dits d’analysants et de la lecture d’un roman autobiographique récent d’Édouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule (Le Seuil, 2014). En s’appuyant sur le concept d’interpellation, avancé par Louis Althusser en 1970 pour caractériser l’idéologie, on examinera le trajet décrit par Édouard Louis dans son ouvrage. On soutiendra l’hypothèse que le genre équivaut aux interpellations, souvent négatives, reçues par l’individu, sa vie durant, quant à son être sexué. Le héros du roman, Eddy, est arrivé à surmonter les insultes qu’il a reçues, enfant et adolescent, grâce à l’invention d’un nouveau rapport à son corps, dans un environnement scolaire et une classe sociale différents. Cette métamorphose a été sanctionnée par le changement de nom de l’auteur, à l’état civil, juste avant la publication de son roman. Nous discutons et contestons la thèse de Judith Butler sur la « réappropriation » des interpellations de genre par un réajustement des identifications, dans son ouvrage de 1997 sur le Discours de haine, en montrant que, bien au contraire, la réappropriation réussie et ludique des interpellations n’a été possible que secondairement à un remaniement subjectif profond lié à un acte irréversible : la décision d’Eddy de ne plus croire en les valeurs qu’on lui imposait.

Mots-clés

  • genre
  • sexuation
  • Lacan
  • interpellation
  • Althusser
  • Butler
  • Eddy Bellegueule
  • insultes
  • nom
  • corps

English

Another gender. About En finir avec Eddy Bellegueule, an autobiographical novel by Édouard LouisPopular in France since the 80’s, first for its contribution to the social and political debates, and also due to the progress of Gender Theory, the concept of gender nevertheless remains undefined to the psychoanalysts who possess more precise theoretical tools to characterise the clinic of one’s relation to its sex. The purpose of this article is therefore to assess the psychoanalytical value of this concept of gender, without pretending that gender was already implied in Freud, which would only lead to an anachronism. The proposed method is to start from the speech of patients and the reading of a recent autobiographical novel by Edouard Louis. Using the concept of interpellation, as defined by Louis Althusser in 1970 to characterise ideology, we shall examine the trajectory described by Edouard Louis within his writing. We shall contend that gender is equivalent to the interpellations, often negative, received throughout one’s life, on the sexed nature of our being. The hero of the novel, Eddy, was capable of overcoming the insults he received as a child and teenager, by creating for himself a new relation to his body in the context of a different social class and educational environment. This metamorphosis was sanctioned through the author changing his name on civil records just before his novel was published. We shall discuss and argue against Judith Butler’s thesis in her work published in 1997, Excitable Speech. A Politics of the Performative, according to which the individual executes a re-appropriation of gender interpellations by a reordering of identifications. On the contrary, we will prove that Eddy’s successful and playful re-appropriation of his interpellations was only possible secondary to a profound subjective change, linked to an irreversible action : Eddy’s decision to no longer believe in the values imposed on him.

Keywords

  • gender
  • sexuation
  • Lacan
  • interpellation
  • Althusser
  • Butler
  • Eddy Bellegueule
  • insults
  • name
  • body

Plan de l'article

  1. Théorie de l’idéologie : l’interpellation althussérienne
  2. D’Eddy Bellegueule à Édouard Louis, le roman d’un « transfuge »
    1. Histoires de gueule
    2. Exclu du masculin
    3. Ne plus y croire
  3. En rire ?
© 2010-2017 Cairn.info