Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Sécurité et stratégie

2015/2 (21)


ALERTES EMAIL - REVUE Sécurité et stratégie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 64 - 72 Article suivant

Résumé

Français

Depuis le Livre blanc de 2008, la « sécurité globale » est érigée en objectif stratégique par l’Etat, sans que l’on sache toujours à quoi ce concept renvoie. Point de convergence des différentes formes de sécurité (civile, informatique économique, publique, extérieure ou encore intérieure), la sécurité globale apparait logiquement comme une réponse à l’insécurité globale. Transversalité, synergie et pluridisciplinarité en sont les maîtres mots. Mais au-delà, rappelle Pierre Berthelet, chercheur au CDRE (Université de Pau), la sécurité globale marque, dans la sphère de la sécurité, un « retour de l’État », dont la place est contestée par une série d’acteurs émanant du secteur privé. Elle se présente ainsi comme un discours de légitimation visant à maintenir la position des autorités publiques en tant que principales garantes de la protection des personnes et des biens. Sa portée reste cependant toute théorique.

Plan de l'article

  1. Une approche intégrée de la lutte contre les menaces et les risques
  2. La sécurité globale comme réponse à l’insécurité globale
  3. Des objections émises à l’encontre d’un discours à la validité discutable
  4. La sécurité globale comme discours de légitimation
  5. Conclusion
© 2010-2017 Cairn.info