Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Sociologie

2013/3 (Vol. 4)


ALERTES EMAIL - REVUE Sociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Article suivant

Résumé

Français

Phénomène planétaire, le football et l’engouement qu’il suscite gagnent de nouveaux espaces et tendent, du même coup, à éloigner géographiquement les supporters des clubs qu’ils soutiennent. Dispersés sur l’ensemble du territoire national, et présents dans de nombreux pays étrangers, les « supporters à distance » de l’Olympique de Marseille, retenus ici comme terrain empirique, fondent ainsi l’essentiel de leur activité associative sur l’organisation de voyages collectifs afin d’assister en nombre aux matchs de leur équipe favorite depuis les tribunes des stades dans lesquels elle se produit. Parcourant régulièrement les routes, leurs déplacements sont alors propices au développement de nombreuses pratiques par lesquelles ils cultivent leurs différences vis‑à‑vis de leur milieu d’appartenance et s’appliquent à se rapprocher de l’environnement marseillais qu’ils escomptent intégrer. Méprisés par leur milieu d’origine pour leur refus de soutenir le club local le plus en vue, ils sont engagés dans une perpétuelle quête d’authenticité auprès des supporters marseillais qui ne comprennent pas davantage leur attachement à un club situé dans leur propre périmètre de vie. Espace de normalisation des conduites, le déplacement permet ainsi que s’opère cette transmutation par les trois voies suivantes : il offre l’opportunité de rompre avec la scène quotidienne ; il autorise le déploiement d’un sentiment communautaire partagé par les compagnons de voyage ; il favorise la préparation du contact avec les supporters locaux afin de produire auprès d’eux la meilleure impression possible.

Mots-clés

  • football
  • supportérisme
  • mobilité
  • mobilisation
  • voyage

English

On the road to stadiums. Mobilizations of football supportersFootball is a global phenomenon spreading into new spaces, which has various consequences for the craze about this sport. Today, it is common to see football fans living far from the team they support. As they are scattered across the country and throughout many countries, the “remote supporters” of the Olympique de Marseille, who were the focus of our investigation, organize regular trips to attend the games of their favourite club. These trips offer opportunities for the development of practices through which they cultivate their differences from their home background and try to get closer to the environment in Marseille, into which they expect to integrate. Being looked down upon by their family and friends because they refuse to support the local club, they are involved in a deep quest for authenticity, as Marseille supporters do not understand attachment to a club located in their own living space. Travelling is a space of normalization of behaviour and allows for this transmutation to take place in three ways: it is a break from the daily routine; it gives way to the development of a feeling of community shared by the traveling companions; and it prepares for the contact with the local supporters, so as to make the best possible impression on them.

Keywords

  • football
  • fanship
  • mobility
  • mobilization
  • travel

Plan de l'article

  1. Comprendre ce qui se joue loin des stades de football
    1. Le supportérisme à distance ou la quête d’authenticité
    2. Le cas des supporters à distance de l’Olympique de Marseille
    3. Une enquête ethnographique multi?sites
  2. Le déplacement comme expérience extra?ordinaire
    1. « Prendre le large » pour s’affirmer
    2. Le car, territoire de « l’entre?soi »
  3. Le déplacement comme travail d’enrôlement
    1. Le déplacement : espace?temps de socialisation
  4. Le contrôle social exercé sur les adhérents des sections
    1. L’instauration de seuils ou l’affirmation de différences entre les adhérents
  5. Conclusion

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info