Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Sociologies pratiques

2012/2 (n° 25)


ALERTES EMAIL - REVUE Sociologies pratiques

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 35 - 46 Article suivant

Résumé

Français

De plus en plus soumis à des injonctions contradictoires les acteurs éducatifs exerçant dans les collèges de quartiers populaires développent des pratiques a priori paradoxales. Au nom de l’idéal d’un collège unique, pour tous et ouvert, ils travaillent dans le sens de l’accueil et du maintien du plus grand nombre dans l’établissement, tentent de raccrocher les élèves les plus en difficulté, et s’ouvrent parfois aux partenaires éducatifs locaux. Mais suivant le présupposé – toujours très puissant – du caractère inéducable ou ingérable de certains jeunes, et au nom des « risques » qu’ils incarnent, ces acteurs – le plus souvent ambivalents – œuvrent dans le sens de leur exclusion ou de leur « filtrage » et participent, souvent à leur insu, à un mouvement de fermeture du collège.

English

An open or closed school environment ? Paradoxes of secondary education in reduced income areas during the 2000sFaced with a growing number of contradictory edicts, members of staff from lower secondary establishments in reduced income areas resorted to methods which could be considered as paradoxical. In pursuit of the “school for all” ideal, they sought to enhance openness, to keep as many pupils as possible in school, to motivate struggling pupils and at certain times, to work in partnership with local educational partners. However, if we follow the very powerful and ever constant presupposition that certain young people are uneducable and/or unmanageable, thereby epitomising a potential risk to an institution, members of staff (largely ambivalent) were inclined to focus their efforts on both “filtering out” and excluding pupils, often inadvertently turning their school into a closed environment.

Plan de l'article

  1. Une ouverture sous tension
    1. Nouvelle contrainte pour les acteurs scolaires : garder tous les élèves jusqu’à la fin du cycle
    2. La double injonction politique : développer les partenariats et sécuriser les établissements
  2. Le collège au quotidien : la déstabilisation
    1. La cpe : comment gérer la surexposition ?
  3. Conclusion : Quels effets de socialisation pour les élèves ?
© 2010-2017 Cairn.info