Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Santé Publique

2009/4 (Vol. 21)



Article précédent Pages 403 - 414 Article suivant

   English abstract on Cairn International Edition

Résumé

Français

Dans le contexte de la mise en œuvre des réformes hospitalières, l’objectif de ce travail était de comparer les pratiques par rapport aux références et recommandations de bonnes pratiques. La consommation en examens de laboratoire a été déterminée pour les séjours de patients diabétiques hospitalisés en 2005 dans trois hôpitaux (un civil, deux militaires) participant au service public, prenant en charge des patients diabétiques et réalisant les actes de biologie. Pour les 395 séjours GHM 10M02V : « Diabète, âge de 36 à 69 ans sans co-morbidité associée » de 2005 des 3 hôpitaux, la durée moyenne de séjour et le nombre de B étaient inférieurs à ceux donnés par les bases de l’échelle nationale de coûts (ENC) et le « CHU Montpellier ». Il y avait adéquation qualitative des prescriptions par rapport aux recommandations, le nombre de B était toutefois supérieur à celui théorique résultant d’une application stricte des recommandations de bonnes pratiques de la Haute Autorité de Santé (HAS). Les services des trois hôpitaux avaient des pratiques différentes. La mise en œuvre de réformes comme la tarification à l’activité peut être un levier supplémentaire pour que les recommandations de bonnes pratiques soient effectives. L’amélioration des dispositifs informatiques et de suivi est indispensable, particulièrement pour l’état prévisionnel des recettes et des dépenses.

Mots-clés

  • biologie
  • diabète
  • réformes hospitalières
  • état prévisionnel des recettes et des dépenses
  • EPRD, tarification à l’activité
  • T2A
  • bonnes pratiques
  • qualité des soins
  • pôle d’activité
  • établissements de santé civils
  • établissements de santé militaires
  • nouvelle gouvernance
  • schéma régional d’organisation sanitaire de troisième génération
  • SROS III
  • santé publique

English

Biological procedures, civil and military health facilities, and recommendations of good practice and hospital reform: the example of diabetes managementIn the context of implementing hospital reforms, the objective of this work was to compare practice in relation to evidence-based guidelines and recommendations for good practice in diabetes screening and management. Laboratory test consumption was determined for patients hospitalized for diabetes in 2005 in three public hospitals (one civilian, two military) taking care of diabetic patients and performing related biological tests. For the 395 admissions in these three hospitals during 2005 [Diagnosis-related group (DRG) 10M02V "Diabetes, age 36 to 69 years without co-morbidity"], the average length of stay and the number of biological acts [“B”] performed were lower than those given by the French national health cost study scale and by the Montpellier University Hospital database. In terms of qualitative coherence between the guidelines for treatment and the recommendations, the total number of biological acts [“B”] is higher than if one were to strictly apply the good practice suggested by the French Health Authority. These three hospitals have and apply different guidelines for practice in the area of diabetes management. The implementation of reforms such as DRG-based payment scales may be an additional leverage to ensure that the recommendations of best practices are effective. Improved methods and tools for data collection and monitoring are essential, especially for estimating revenue and expenditure.

Keywords

  • biology
  • diabetes
  • hospital reforms
  • estimated revenue and expenditure
  • DRG-based payment scales
  • best practice
  • quality of care
  • activity cluster
  • civil health institutions civil
  • military health institutions
  • new governance
  • 3rd generation regional health plan (SROS III)
  • public health

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. Matériel et méthode
    1. Population
    2. Mesures
      1. Mesure quantitative du nombre d’actes prescrits et du nombre de B
      2. Analyse qualitative sur dossier
      3. Comparaison avec une consommation en B théorique par rapport à l’échelle nationale de coûts, la base « CHU Montpellier », et l’application stricte des recommandations de bonnes pratiques
    3. Analyse statistique
  3. Résultats
    1. Consommation d’actes biologiques
    2. Les services des trois hôpitaux ont des pratiques différentes mais respectent les recommandations
  4. Discussion
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback