Accueil Revue Numéro Résumé

Le Temps des médias

2011/1 (n° 16)


ALERTES EMAIL - REVUE Le Temps des médias

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 9 - 18 Article suivant

Résumé

Français

Au début du xxe siècle, le rôle de la Ligue d’Action française fut central dans le débat sur le secret d’Etat. Depuis l’Affaire Dreyfus, la Ligue luttait contre les espions en les dénonçant régulièrement dans la presse. Le journal L’Action française avait développé une rhétorique nationale de la trahison réelle ou supposée. Depuis le plan Tirpitz et l’explosion du navire français Iéna en 1907, l’objectif principal de ce discours patriotique était de préparer l’opinion publique à l’idée de la guerre contre l’Allemagne. Le rôle des médias fut essentiel dans cette campagne politique, tout spécialement dans la presse nationaliste et dans les ouvrages des leaders de la ligue. L’affaire des laiteries Maggi en 1913-1914 permit d’orchestrer une campagne de presse violente qui préfigurait celles de l’après-guerre, après que la guerre de 1914-1918 ait semblé donner raison aux avertissements de la Ligue d’avant-guerre. Après-guerre, la dénonciation de l’espionnage étranger fut constante, l’ennemi allemand cédant la place de choix à l’espion soviétique et communiste dans les médias d’extrême droite. Les fuites d’informations secrètes dans la presse nationaliste avéraient l’existence de liens avec des officiers des services spéciaux militaires français, au 2e bureau de l’état-major de l’Armée, dans une forte connivence idéologique.

English

French measures to combat German spying: a rhetoric of treason before public opinionAt the beginning of the 20th century, the Ligue d’Action française played a major role in the debate on state secrets. Ever since the Dreyfus case, it fought spying and spies via the press. The newspaper L’Action française fulminated against treason, whether proven or not. Since the Tirpitz plan and the explosion in 1907 of the Iéna, a French vessel, patriotic discourse aimed at preparing public opinion for a possible war against Germany. The media played an essential part in the campaign, especially in the nationalist papers and in the Ligue’s leaders’ publications. The case of the Maggi dairies (1913-1914) led to a violent media campaign; this foreshadowed those following the Great War- the Ligue’s pre-War warnings seemed to have been vindicated. After the war, denunciations of foreign spies were incessant: Soviet and communist spies replaced Germans as scapegoats in extreme right-wing. Leaks of confidential information in nationalist media confirmed the close relations between the Ligue and French special services personnel belonging to the 2nd Bureau of the Army General Staff.

Plan de l'article

  1. L’acte d’accusation de l’espionnage allemand dans L’Action française
  2. L’espionnage allemand, entre réalisme judiciaire et obsession médiatique
© 2010-2017 Cairn.info