Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Volume !

2015/1 (11:2)


ALERTES EMAIL - REVUE Volume !

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 85 - 99 Article suivant

Résumé

Français

Composée par Damon Albarn et présentée dans le cadre des manifestations culturelles organisées autour des Jeux Olympiques de Londres de 2012, Dr Dee : An English Opera est une œuvre qui traite de l’identité anglaise. La place d’Albarn dans le paysage culturel britannique est avant tout liée à ses succès dans la musique populaire, notamment avec le groupe Blur. Fer de lance du mouvement Britpop dans les années 1990, Blur explorait déjà les liens entre musique et identité nationale. L’analyse des référents musicaux et visuels utilisés dans Dr Dee révèle une conception exclusive et conservatrice de l’identité nationale, proche de celle de la Britpop. Ainsi, Dr Dee réfère à une identité historique liée à la période impériale et omet de fait l’apport des migrations postcoloniales. D’un point de vue musical, l’analyse montre que le rock demeure le genre privilégié pour représenter la nation, laissant peu de place à la musique savante ou aux musiques issues des migrations postcoloniales. Paradoxalement, Dr Dee est présenté dans un contexte olympique où l’accent est mis sur une identité nationale multiculturelle. La comparaison avec d’autres projets musicaux d’Albarn révèle des visions contrastées, voire contradictoires de l’anglicité, traduisant le malaise identitaire actuel dans la société britannique.

Mots-clés (fr)

  • impérialisme / (post)colonialisme
  • citoyenneté / identité nationale
  • genre musical
  • patriotisme / nationalisme

English

British identity in Damon Albarn’s Dr Dee: An English OperaDr Dee : An English Opera was composed by Damon Albarn and presented as part of the Cultural Olympiad for the London Olympic Games of 2012. The opera allowed Albarn, who became a household name in Britain with his band Blur, to express his understanding of Englishness. National identity has been an important theme throughout Albarn’s career. Indeed, in the 1990s Blur spearheaded the Britpop movement which aimed at producing an overtly British music. This paper presents a critical analysis of Dr Dee and demonstrates that Britpop’s conservative idea of national identity is retrieved. The references used by Albarn point to a restricted view of national identity focused on a narrow Anglo-centric view of Empire. The elision of postcolonial Britain is translated in the musical realm as the expression of national identity tends to be located within the pop/rock paradigm, thus playing down the role of art music and musics brought by the New Commonwealth migrants. Paradoxically, the Olympic context of Dr Dee was characterized by the celebration of a multicultural national identity. A brief comparison with Albarn’s other projects demonstrates how the contrasted, if not contradictory, understandings of Englishness presented illustrate the current debate about national identity in Britain.

Mots-clés (en)

  • imperialism /(post)colonialism
  • citizenship / national identity
  • genre (musical)
  • patriotism / nationalism

Plan de l'article

  1. Dr Dee : un opéra anglais
    1. La construction d’un discours sur l’anglicité
    2. Une anglicité opératique ou populaire ?
  2. Dr Dee et l’anglicité Britpop
    1. Britpop ou Engpop ? 
    2. Britpop : une anglicité exclusive
  3. Dr Dee dans le contexte olympique
    1. Multiculturalisme britannique et olympisme
    2. L’anglicité inclusive dans Dr Dee
    3. L’artiste, creuset de différentes interprétations de l’anglicité
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback