Vous consultez

La Marseillaise de Serge Gainsbourg

Résumé

Français

La version reggae de La Marseillaise, enregistrée par Serge Gainsbourg en 1979, a été dénoncée comme une profanation. La polémique, lancée par Michel Droit dans Le Figaro, a peut-être faussé l’interprétation de cette chanson en insistant, en partie à tort, sur son caractère provocateur. D’autres adaptations d’hymnes nationaux, de la Marseillaise interprétée par Django Reinhardt et Stéphane Grappelli à l’hymne britannique revu par les Sex Pistols, n’ont pas été reçues comme des blasphèmes. Gainsbourg est ainsi condamné à être perçu comme provocateur dans tout ce qu’il fait. En retraçant les étapes de la polémique suscitée par Gainsbourg, on peut mettre en évidence la nécessité de penser l’autonomie du champ de la production culturelle. Le scandale naît de la réputation de Gainsbourg. L’intentionnalité du projet provocateur compte moins que la volonté de l’offensé (Michel Droit) à relever le défi et à adopter une posture de victime qui remet en cause l’identité même de celui qu’il veut poser en agresseur. Le caractère provocateur de l’adaptation vient ainsi avant tout du fait que Gainsbourg est Gainsbourg.

Mots-clés

  • La Marseillaise
  • Serge Gainsbourg
  • provocation
  • hymnes nationaux
  • chanson française

English

The reggae version of La Marseillaise, recorded by Serge Gainsbourg in 1979, was denounced as a profanation. Michel Droit’s polemic in Le Figaro perhaps falsified the interpretation of this song by emphasizing, partially wrongly, its provocative nature. Other adaptations of national anthems, from La Marseillaise interpreted by Django Reinhardt and Stephane Grappelli, to the Sex Pistols’ rendition of the British anthem, were not considered blasphemous. Gainsbourg was thus condemned to be perceived as a provoker in everything he did. Going back over the steps of the polemic raised by Gainsbourg shows the necessity of thinking about the autonomy of cultural production. The scandal stemmed from Gainsbourg’s reputation. The intentionality of the aim to be provocative counted less than the offended’s (Michel Droit) desire to accept the challenge and become the victim, bringing into question the very identity of the one he wanted to put forward as the aggressor. The provocative nature of the adaptation came above all from the fact that Gainsbourg is Gainsbourg.

Keywords

  • La Marseillaise
  • Serge Gainsbourg
  • provocation
  • national anthem
  • French ballad

Plan de l'article

  1. Chanson, hymne et provocation
  2. Contexte politique, contexte musical
  3. Offensant et offensé
  4. Et caetera
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - 54.198.54.140 - 24/04/2017 15h14. © Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.)