Accueil Revues Revue Numéro Article

Africultures

2011/2 (n° 84)

  • Pages : 240
  • ISBN : 9782296546646
  • DOI : 10.3917/afcul.084.0138
  • Éditeur : Africultures

ALERTES EMAIL - REVUE Africultures

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 138 - 138 Article suivant
1

Au Bénin, le dynamisme des éditeurs (en particulier dans le secteur jeunesse avec Le flamboyant et Ruisseaux d’Afrique) et une certaine profusion de titres de presse permettent aux dessinateurs de subvenir à leurs besoins. La BD reste cependant une activité exercée en parallèle qui ne rapporte pas grand-chose. C’est en 1989 qu’est édité le premier album : Zinsou et Sagbo signée par le caricaturiste Hector Sonon. Plus tard, le travail de ce dernier avec l’écrivain Florent Couao-Zottii donnera lieu à Inceste, sang et larmes sur l’inceste familial, Papa Ziboté, critique sociopolitique et surtout, entre 1996 et 2000, les quatre épisodes de la saga sur l’esclavage, Les couleurs de la mémoire, dans le magazine Inter faces. Enfin, en 2009, il produisit Koffo Azé. En Europe, ses productions ne sont visibles que dans des albums collectifs ainsi que dans la revue Planète enfants. Les dessinateurs du pays se sont regroupés au sein de l’Association Bénin-dessin, créée en 1999. Elle édita la même année le numéro 00 de la revue BD Le sodabi magazine. L’association a également organisé une exposition Les héros de la bande dessinée béninoise en avril 2006. Parmi les membres de BD Bénin figure Hodall Beo, illustrateur de livres pour enfants, qui a publié quatre albums dont le poétique Chiottes et cacahuètes en 1999, Les zémidjans protestent en 2000 et Faoussah la petite vidomégon (Star éditions – 2009). On peut aussi citer Claudio Lenfant dessinateur de presse, qui a publié, en 1996, dans le collectif Boulevard Sida, ainsi que Mag jeunes, sur le harcèlement sexuel en milieu scolaire et Azara sur la lutte contre la corruption. Il est aussi l’auteur de Solane l’enfant sorcier en 2009. Enfin, on compte aussi le Togolais Jo Palmer qui a publié en 1998 pour les éditions Le flamboyant, l’album Soukrou ou les méfaits des sacs plastiques puis, en 2004, une série BD sur le trafic des enfants et en 2009, Les extraterrestres Pygamous chez Star éditions. À l’étranger, Jo Palmer a publié un album On a fumé Malrobo ! (2006) chez Lai momo. Parmi les autres artistes, on compte aussi Benjamin Gogonou et Taofik M. Atoro (Le défi, Ed. Le flamboyant en 2000). En février 2009, eut lieu le Festival International de Porto Novo à la suite duquel la maison Star éditions édita 10 mini-albums sur un financement de l’Union européenne. En France, en dehors de Yvan Alagbé, seul Didier Viode se fait remarquer avec Visa rejeté, dans Africa comics 2005 – 2006 et un album auto édité en 2008, Étranger sans rendez-vous. Mais si le Bénin peut compter sur un milieu associatif structuré, des talents incontestables et des revues satiriques, le 9e art souffre néanmoins de l’exiguïté du marché et d’une certaine indifférence du public.

Pour citer cet article

Cassiau-Haurie Christophe, « Présentation », Africultures, 2/2011 (n° 84), p. 138-138.

URL : http://www.cairn.info/revue-africultures-2011-2-page-138.htm
DOI : 10.3917/afcul.084.0138


Article précédent Pages 138 - 138 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback