Accueil Revue Numéro

Présentation

En 2001 Africultures faisait paraître un numéro fondamental qui questionnait l’africanité des Enfants-Terribles des Indépendances, génération de penseurs en quête d’émancipation identitaire, refusant d’être enfermés dans l’enclos d’une identité univoque. Qu’en serait-il alors si cette hybridité redessinait nos géographies identitaires et nos cartographies culturelles ? Les années 1990 ont vu arriver un néologisme exprimant cet entre-deux, tout droit inspiré des Nubians ou encore des Zap Mama qui chantaient « Adventures in Afropéa » et s’affirmaient « afropéennes » quand on leur demandait leur origine. Une formule que l’on retrouve aujourd’hui chez Léonora Miano qui revendique elle aussi cette identité frontalière et utopique dans Habiter la frontière. Simple utopie, posture ou provocation, véritable engagement, l’afropéanisme peut-il s’apparenter à l’éclosion d’une culture nouvelle ?

À l’ère d’une société placée plus que jamais sous le signe de la mondialisation et d’un héritage historique qui met au jour nos rhizomes interculturels, de nombreux artistes se revendiquent d’une « afropéanité » - sans doute à penser dans les sillons du parcours des afro-américains. D’autres, oeuvrent toujours au dépassement de ces catégories identitaires qui réduisent le champ de perception des êtres mais surtout des productions artistiques. Ce numéro de la revue interroge, comme il l’avait fait autrefois avec l’africanité, les origines et les enjeux de l’afropéanisme, ses impacts en tant que posture littéraire et politique mais aussi ses limites dans ce qui est à appréhender comme lien diasporique et tentative de se (re)connecter en se pensant visiblement, avant-tout, comme afro-descendants.


Sommaire

Dossier : Afropéa, un territoire culturel à inventer

Éditorial

Page 2 à 3

Africultures, plus que jamais !

Introduction

Page 8 à 15

Tisser sa trame

Prologue

Page 16 à 21

Pour une culture de marcottage

Vous avez dit afropéanisme ?

Page 23 à 24

Afro-européen

Page 25 à 33

Afropolitanisme

Page 34 à 41

L’écrivain noir est-il soluble dans la littérature française ?

Page 42 à 43

La Couleur de l’écrivain

Page 44 à 51

Afropéa

Ou Comment habiter les frontières racialisées de la littérature française ?
Page 52 à 65

Contribution à une anthropologie de l’Afropéen

Page 66 à 75

Identité nouvelle : une approche philosophique de la notion afropéa

Entretien de  Anne Bocandé, avec  Amzat Boukari-Yabara
Page 76 à 83

L’histoire contemporaine de l’Afrique c’est le panafricanisme

Page 84 à 91

Afropéanisme, identités frontalières et afropolitanisme

Penser les nouvelles circulations
Page 92 à 103

Afropéanisme et littérature francophone subsaharienne

Entretien de  Anne Bocandé, avec  Achille Mbembé(D)
Page 104 à 107

« L’Afrique est plus qu’un ensemble géographique. Elle est et doit demeurer une question »

Page 108 à 119

Il nous faut l’Amérique !

Potemkine et Gigolo, la naissance de l’afropéen littéraire
Article et entretien de  Selim Rauer, avec  Pap Ndiaye
Page 120 à 129

Étranger parmi les siens

Comment s’emparer de sa part d’altérité ?
Page 130 à 138

Identités diasporiques de l’entre-deux-guerres

Autour du livre de Brent Hayes Edwards : The Practice of Diaspora, Literature, Translation, and the Rise of Black Internationalism

Afropéa dans tous ses états

Page 139 à 147

Au rythme des voix afropéennes

Page 148 à 157

Lord Ekomy Ndong, l’afropolitain

Entretien de  Marie-Julie Chalu, avec Nunny
Page 158 à 161

Prendre son envol et déployer ses ailes

Page 162 à 171

Une peinture de l’identité afrodescendante

In Koli Jean Bofane et Chéri Samba au cœur de la crise congolaise
Page 172 à 179

Insa Sané et Julien Delmaire

De la scène au texte, une éclosion afropéenne ?
Page 180 à 187

« Habiter la frontière » ou errer dans un no-man’s land ?

Les crises d’identités afropéennes dans les romans pour adolescents en France
Page 188 à 195

Marie NDiaye, ou l’inaccessible identitaire

Page 196 à 201

Combat d’Afropéennes : Léonora Miano et Eva Doumbia

Femme de combat / Combat de femme
Page 202 à 205

Eva Doumbia sur Afropéennes de Léonora Miano

Corps diasporique, corps inouï Festival des Francophonies en Limousin, édition 2012
Page 206 à 209

Traversée aux disparus

Ces femmes grosses de tant de silences
Page 210 à 219

Du fantasme aux fantômes : une odyssée afrodescendante

La Traversée aux disparus, Compagnie La Part du Pauvre
Page 220 à 225

Vibration Alexis Peskine

L’invention plastique d’un Afropéen de France
Page 226 à 233

Yinka Shonibare

Épaissir le récit
Page 234 à 238

Gastineau Massamba

Afropéen au quotidien

Page 239 à 241

Une femme crie

Un témoignage de Nach
Page 242 à 249

Je parle KRUMP

Un témoignage de  Bintou Dembele
Page 250 à 261

S/T/R/A/T/E/S

Trente ans de Hip-Hop dans le corps
Un témoignage de  Thierry Gustave
Page 262 à 269

Steevy Gustave

Un rhizome entre l’art et la politique
Trois questions de  Pénélope Dechaufour, à  Maboula Soumahoro
Page 270 à 275

Africana

Page 276 à 283

L’afropéanité, entre sociabilité et désir

Léonora Miano et le dispositif du Mahogany
Entretien de  Pénélope Dechaufour, avec  Amandine Gay
Page 284 à 291

Ouvrir La Voix

Un documentaire afroféministe
Un témoignage de  Audrey Mukoko
Page 292 à 299

Une histoire de peau

Page 300 à 303

Nous, Noires et Françaises

Page 304 à 310

Regards d’Afropéennes sur la dot

Page 311 à 313

Trop noire pour être française ?

Page 314 à 329

Cinéma : évanescente diaspora

Entretien de  Caroline Trouillet, avec  Alanna Lockward
Page 330 à 335

Une afropéanité décoloniale, un regard caribéen

Entretien de  Claire Diao, avec  Johny Pitts
Page 336 à 343

Afropea, expérience noire et blanche en Europe

Page 344 à 353

L’Afropéanisme et vous

Un témoignage de  Marie-Julie Chalu
Page 354 à 361

Se donner des possibles

Page 362 à 371

Black & Noir

Idéologie ou linguistique ?
Page 372 à 372

Quelques ouvrages pour aller plus loin

Destination Guadeloupe en Avignon 2014

Page 374 à 376

Marronnage et poétiques contemporaines

Université d’été des théâtres d’outre-mer en Avignon
Page 377 à 379

Destination Guadeloupe en Avignon

Poétiques de marronnage et nouveaux territoires de création
Page 380 à 381

Le laboratoire Scènes Francophones et Écritures de l’Altérité (SeFeA)

Page 382 à 383

Émergences Caraïbe(s)

Une création théâtrale archipélique
Page 384 à 391

Le marronnage créateur

Principe esthétique de résistance
Page 392 à 399

Contes créoles et subversion du discours littéraire

Témoignage de  Mariann Mathéus
Page 400 à 405

De l’oralité au théâtre

L’exemple de Berthilia pour le personnage d’Hermance dans Mémoires d’Isles d’Ina Césaire
Page 406 à 415

Pleins feux sur la création théâtrale contemporaine guadeloupéenne au Festival d’Avignon 2014

Page 416 à 419

Quand dramaturges, escrimeurs, footballeurs et boxeurs marronnent de concert

Entretien de  Axel Arthéron, avec Soylé
Page 420 à 427

Parcours d’une scénographe guadeloupéenne

La scénographie ou l’espace comme impulsion d’une démarche créatrice
Page 428 à 433

Rassembler une réalité caribéenne dans L’Épreuve de Virjilan

La scénographie ou l’espace comme impulsion d’une démarche créatrice
Page 434 à 439

Sur les traces du Chevalier de Saint-George

Page 440 à 441

Aube et crépuscule

Deux pièces de Maryse Condé en Avignon
Page 442 à 449

Maryse Condé et ses marronnages dramatiques

Dire la vérité dans La Faute à la vie
Page 450 à 453

Corps, costumes et territoires dans Boesman et Léna

Page 454 à 456

Souvenirs et murs de papier peint à fleurs suranné

Page 457 à 457

Documentaire SeFeA

Un conte d’Afrique à Budapest

Cahier critique

Page 458 à 473

Cannes 2015 : ancrer ou déconstruire les clichés

Fiche technique

Africultures 2014/3-4 (n° 99 - 100). 476 pages.
ISSN : 1276-2458
ISSN en ligne : 2271-1732
ISBN : 9782343053363
Lien : <http://www.cairn.info/revue-africultures-2014-3.htm>

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback